« Le titre Mangeurs de pemmican, qui reprend les propos calomnieux tenus par John A. Macdonald à l’égard des Métis, explore d’une part les préjugés que ce peuple a eu à surmonter au XIXe siècle et au-delà. D’autre part, le recueil met au jour, revalorise et réactualise de façon on ne peut plus nuancée divers aspects ou détails des réalités socioculturelles et psychopolitiques d’un peuple devenu extrêmement discret à la suite de la résistance de 1885. Au fil des textes, une image en particulier émerge : le passage du temps et l’évolution des mentalités dévoilent la résilience des Métis et l’ironique renversement de la fortune des autres, notamment celle du premier premier ministre du Canada. »

Pamela V. Sing, dans la préface du livre Mangeurs de pemmican de marilyn dumont

Marilyn Dumont est une descendante de Gabriel Dumont, ami et général de Louis Riel. Gabriel Dumont est moins connu que Louis Riel, mais il a joué un rôle très important dans le retour de ce dernier au Canada. Pour ma part, j’ai découvert Gabriel Dumont lorsque j’ai assisté à la pièce Le Wild West Show de Gabriel Dumont.

Paru originalement sous le titre The Pemmican Eaters, ce recueil de poésie a été traduit par Sylvie Nicolas. Traduire de la poésie? Je comprends la réticence que peuvent avoir les lecteurs, mais Pamela V. Sing, la préfacière du recueil, a une réponse pour les sceptiques.

« Si la traduction française des poèmes de Marilyn Dumont entraîne des pertes sémantiques par rapport à leur version originale, force nous est de constater que leur non-traduction et, par le fait même, leur inaccessibilité au lectorat francophone, serait une perte monumentale. Aussi faut-il applaudir l’initiative de Sylvie Nicolas et des Éditions Hannenorak d’enrichir le paysage littéraire en réalisant cette louable et nécessaire entreprise. »

PAMELA V. SING, DANS LA PRÉFACE DU LIVRE MANGEURS DE PEMMICAN DE MARILYN DUMONT

En effet, comme libraire dans une librairie francophone, je n’aurais pas eu la chance de faire découvrir Mangeurs de pemmican dans sa version originale.

Le premier texte de Marilyn Dumont dans ce recueil concerne sa relation son ancêtre Gabriel Dumont.

« La famille mit longtemps avant d’admettre que nous étions reliés à Gabriel Dumont. Mon propre manque d’intérêt historique, et ma profonde réticence à aborder un sujet qui, à tout le moins, semblait cerner la vie d’hommes célèbres, m’a souvent laissée perplexe. Je connaissais l’histoire de femmes qui, comme ma mère, méritaient elles aussi qu’on s’intéresse à elles. Ma loyauté envers ma mère explique peut-être pourquoi j’ai mis du temps avant d’écrire sur Gabriel Dumont. »

Marilyn Dumont (TRADUCTION DE SYLVIE NICOLAS) | Mangeurs de pemmican | Éditions Hannenorak

Qu’en est-il de ses poèmes? À date, je présente quelques textes aux clients de la librairie pour leur faire découvrir ce recueil. Les voici.

« Cher John, je suis encore là

toujours aussi métissée

après toutes ces années

toi, t’est mort et, le plus drôle c’est que

cette voie de chemin de fer à laquelle

tu tenais tant « d’un océan à l’autre »

on parlait de la fermer l’an passé ou du moins

de supprimer l’horaire de jour

tu sais quoi, John

après nous avoir tous déplacés à gauche à droite pour

accommoder les colons

on est encore là et… »

MARILYN DUMONT (TRADUCTION DE SYLVIE NICOLAS) | MANGEURS DE PEMMICAN | ÉDITIONS HANNENORAK

Et je montre les poèmes Ce sont des mots d’hivernement et Ce dont nous n’avons pas besoin.

Ensuite, il ne reste qu’à découvrir le recueil par soi-même!

Pour ce qui est du fameux pemmican, Marilyn Dumont nous donne la recette. En bon québécois, on dirait qu’elle est baveuse lorsqu’elle nomme les étapes. Je vous laisse découvrir la recette par vous-même!

En plus du recueil, j’apprécie la section Notes du livre. Section qui permet d’obtenir 32 compléments d’information.

Marilyn Dumont sera au Salon du livre des Premières Nations, qui se déroulera du 14 au 17 novembre 2019. C’est assez évident que je vais aller la voir!

Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent. Il suffit d’utiliser un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Julie Collin
Fondatrice et blogueuse en chef

Libraire, chroniqueuse culturelle et animatrice, ma vie tourne pas mal autour des livres!

Je lis de tout, et partout. Sur papier et sur ma liseuse numérique.

Je parle de mes lectures simplement, comme j'en parle avec mes amis devant un verre ou une tasse. Sentez-vous bien à l'aise de vous préparer un breuvage. 😉

N’hésitez pas à commenter et/ou à me recommander des lectures.

Page FacebookPage TwitterÀ propos