Dans cet article, vous trouverez la liste de mes lectures de l’automne 2019 (la liste est mise à jour régulièrement) ainsi que des extraits de certains livres.

  1. Vaincre à Rome | Sylvain Coher | Actes Sud
  2. En chaloupe dans l’crushed stone (une poésie dont vous êtes le héros) | Alexandre Deschênes | De l’écrou
  3. Hymne à l’amoune | Jean Désy | Mémoire d’encrier
  4. C’est l’heure du lunch! : 50 recettes + trucs et conseils | Nancy Bordeleau du blogue Cinq Fourchettes | Trécarré
  5. Go West, Gloria | Sarah Rocheville | Leméac
  6. Par la peau des couleuvres | Mathieu Simoneau | du Noroît
  7. Nomadland | Jessica Bruder | Globe
  8. L’écriture comme un couteau | Annie Ernaux (entretien avec Frédéric-Yves Jeannet) | Stock
  9. Ru | Kim Thúy | Libre Expression
  10. Les chants du mime : en compagnie d’Étienne Decroux | Gabrielle Giasson-Dulude | Le Noroît
  11. Vil et misérable | Samuel Cantin | Pow Pow
  12. Nombreux seront nos ennemis | Geneviève Desrosiers | L’Oie de Cravan
  13. Eukuan nin matshi-manitu / Je suis une maudite Sauvagesse | An Antane Kapesh | Mémoire d’encrier
  14. Zodiaque | Mélopée B. Montminy, Marjolaine Beauchamp, Zéa Beaulieu-April, Pascale Bérubé, MP Boisvert, Clara Dupuis-Morency, Nadia Essadiqi, Ariane Lessard, Catherine Mavrikakis, Anne Martine Parent, Chloé Savoie-Bernard & Maude Veilleux | La Mèche
  15. Évelyne, l’enfant-placard | Miléna Babin & Charles-Étienne Brochu | Québec Amérique
  16. Kuessipan | Naomi Fontaine | Mémoire d’encrier ➡️ Cliquez ici pour lire mon article.
  17. Miley Cyrus et les malheureux du siècle : Défense de notre époque et de sa jeunesse | Thomas O. St-Pierre | Atelier 10
  18. L’enfant dans le miroir | Nelly Arcan | Marchand de feuilles
  19. Sauver des vies | Pascale Renaud-Hébert | L’instant même
  20. Tables véganes : menus d’ailleurs et d’ici | Élise Desaulniers & Patricia Martin | Trécarré
  21. Shuni : Ce que tu dois savoir, Julie | Naomi Fontaine | Mémoire d’encrier
  22. Le Soutermonde : T1 Sammy Sans-Def | Annie Bacon | Bayard Canada
  23. Montréal-Mirabel : Lignes de séparation | Marie-Pascale Huglo | Leméac
  24. Ping-pong | Zviane | Pow Pow
  25. Faunes | Christiane Vadnais | Alto
  26. Tout comme les tortues | Marie-Christine Chartier | Hurtubise
  27. Gâteau aux pommes | Dawn Casey & Geneviève Godbout | La Pastèque
  28. Le douchebag de l’espace : T1 Les oiseaux de Néo-Rimouski | Jonathan Lessard | Les Malins
  29. Mieux conserver ses aliments pour moins gaspiller | Anne-Marie Desbiens | La Presse
  30. Neiges rouges | François Lévesque | Alire
  31. Quand les guêpes se taisent | Stéphanie Pelletier | Leméac
  32. Brasser le varech | Noémie Pomerleau-Cloutier | La Peuplade ➡️ Cliquez ici pour lire mon article.
  33. Les gens heureux lisent et boivent du café | Agnès Martin-Lugand | Michel Lafon
  34. Les brutes et la punaise : les radios-poubelles, la liberté d’expression et le commerce des injures | Dominique Payette | LUX
  35. Le pigeon DOIT aller à l’école ! | Mo Willems | Kaléidoscope
  36. Riopelle L’artiste magicien | Marie Barguirdjian | Édito
  37. Food prep pour repas improvisés : cuisine à la dernière minute sans jamais être pris au dépourvu | Jessika Langlois | Modus Vivendi
  38. J’ai besoin d’une job | Émilie Rivard | FouLire
  39. Folles frues fortes | Marjolaine Beauchamp, Martine Delvaux, Marie Demers, Fanie Demeule, Marie-Sissi Labrèche, Maude Lafleur, Catherine Mavrikakis, Marie-Ève Sévigny & Katherine Raymond | Tête Première
  40. Mère d’invention | Clara Dupuis-Morency | Triptyqye
  41. Manam | Rima Elkouri | Boréal
  42. Le museau de la lune | Michel Garneau | L’Oie de Cravan
  43. La mesure de mes forces : souvenirs de saveurs, de souffrance et de Paris | Jackie Kai Ellis | Québec Amérique
  44. Noir Canada : Pillage, corruption et criminalité en Afrique | Alain Deneault, Delphine Abadie et William Sacher | Écosociété
  45. Guide raisonné de rédaction : De l’idée au texte | Daniel Samson-Legault | MultiMondes
  46. Dans le cœur de Florence | Lucie Bergeron | Soulières ➡️ Ce livre est finaliste pour les Prix du Gouverneur général 2019 dans la catégorie littérature jeunesse texte
  47. Ta mort à moi | David Goudreault | Stanké
  48. Plus de bonheur, moins du reste : Laissez-vous guider vers votre minimalisme sacré | Josée-Anne Sarazin-Côté | Goélette
  49. Gombri | Elin Edda | Mécanique générale
  50. La fille dans l’écran | Manon Desveaux & Lou Lubie | Station T
  51. Pour une garde-robe responsable | Léonie Daignault-Leclerc (illustrations de Mügluck) | La Presse
  52. Saints-Damnés | Marie-Laurence Trépanier | Boréal
  53. Ce qu’on respire sur Tatouine | Jean-Christophe Réhel | Del Busso
  54. Trop de lumière pour Samuel Gaska | Étienne Beaulieu | Lévesque Éditeur
  55. Femme-rivière | Katherena Vermette (traduction de Rose Després) | Prise de parole
  56. Vivre simplement | Elisabeth Simard | Guy Saint-Jean
  57. Grossir le ciel | Franck Bouysse | La Manufacture de livres
  58. Nous sommes tous différents et nous sommes tous beaux | Misuzu Kanéko (traduction de Valérie Harvey) | Québec Amérique
  59. Un billet pour nulle part | Nunumi | Front Froid
  60. Whale Express! | Nunumi | Autoédition
  61. Sky Rover | Nunumi | Autoédition
  62. Passion Japon | Valérie Harvey | Hamac
  63. Carnet de parc | Véronique Grenier | Éditions de Ta mère ➡️ Cliquez ici pour lire mon article.
  64. Le restaurant de l’amour retrouvé | Ito Ogawa | Philippe Picquier
  65. S’aimer, malgré tout | Nicole Bordeleau | Édito
  66. De rivières | Vanessa Bell | La Peuplade
  67. Tout le monde dort | Iris Amizlev & Pnina C. Gagnon | les éditions du passage
  68. La grosse laide | Marie-Noëlle Hébert | Quai No 5
  69. Maisons fauves | Éléonore Goldberg | Triptyque
  70. La vie au-dehors | Geneviève Boudreau | Boréal
  71. Si crue que tu pourrais y mordre | Geneviève Boudreau | du Noroît
  72. Les décalages contraires | Mylène Bouchard | Mémore d’encrier
  73. Shelton & Felter : T1 La mort noire | Jacques Lamontagne | Kennes
  74. Shelton & Felter : T2 Le spectre de l’Adriatic | Jacques Lamontagne | Kennes
  75. Shelton & Felter : T3 Billy Bowman a disparu | Jacques Lamontagne | Kennes
  76. Dis-moi qui doit mourir… | Marc-André Chabot | Libre Expression
  77. Mangeurs de pemmican | Marilyn Dumont | Hannenorak
  78. Les visages de la terre | Louis-Karl Picard-Sioui | Hannenorak
  79. Bréviaire du matricule 082 | Maya Cousineau-Mollen | Hannenorak
  80. Bannie du royaume | Valérie Roch-Lefebvre | La mèche
  81. Chauffer le dehors | Marie-Andrée Gill | La Peuplade
  82. Rosebud | Annie Lafleur | Le Quartanier
  83. La papeterie Tsubaki | Ito Ogawa | Philippe Picquier
  84. Ta maison brûle | Simon Boulerice | Éditions de Ta Mère
  85. La Maison | Emma Becker | Flammarion
  86. Je ne sais pas penser ma mort | Marisol Drouin | La Peuplade
  87. Le dictionnaire des 100 trucs | Pierre Bellemare | Albin Michel
  88. Au pied de mon orgueil | Louis-Karl Picard-Sioui | Mémoire d’encrier
  89. L’amant du lac | Virginia Pésémapéo Bordeleau | Mémoire d’encrier
  90. De rouge et de blanc | Virginia Pésémapéo Bordeleau | Mémoire d’encrier
  91. Nafar | Mathilde Chapuis | Liana Levi
  92. Les lieux de pouvoir au Québec | Marco Bélair-Cirino & Dave Noël | Boréal ➡️ Cliquez ici pour lire mon texte sur Les lieux de pouvoir au Québec
  93. Aquariums | J. D. Kurtness | L’instant même
  94. Ouvrir son cœur | Alexie Morin | Le Quartanier
  95. Un coup d’un soir / Dans le lit de Marin | Mathieu Bermann | P.O.L.

« veux-tu me dire
ce qu’au bout du compte
t’aura apporté
la poésie
sinon ce pâle frisson
déjà loin
tombé de toi

tu te quittes
ne fais que ça
te quitter
sans cesse plus refroidi
dans tes membres
toujours plus nu
dans tes guenilles

ta peur est si lisse
qu’on y passerait la nuit
à lécher ses fantômes
en les retournant sans arrêt
pour éviter les dégâts »

Par la peau des couleuvres | Mathieu Simoneau | Éditions du Noroît

« Parce que les différents aspects de mon travail, de mon écriture ne peuvent pas être dépouillés de cette dimension politique : qu’il s’agisse du refus de la fiction et de l’autofiction, de la vision de l’écriture comme recherche du réel, une écriture se situant, au risque de me répéter, « entre la littérature, la sociologie et l’histoire ». Ou encore le désir de bouleverser les hiérarchies littéraires et sociales en écrivant de manière identique sur des « objets » considérés comme indignes de la littérature, par exemple les supermarchés, le RER, l’avortement, et sur d’autres, plus « nobles », comme les mécanismes de mémoire, la sensation du temps, etc., et en les associant. Par-dessus tout, la certitude que la littérature, quand elle est connaissance, qu’elle va jusqu’au bout d’une recherche, est libératrice. »

L’écriture comme un couteau | Annie Ernaux (entretien avec Frédéric-Yves Jeannet) | Stock

« Petite, je croyais que la guerre et la paix étaient deux antonymes. Et pourtant, j’ai vécu dans la paix pendant que le Vietnam était en feu, et j’ai eu connaissance de la guerre seulement après que le Vietnam eut rangé ses armes. Je crois que la guerre et la paix sont en fait des amies et qu’elles se moquent de nous. Elles nous traitent en ennemis quand ça leur plaît, comme ça leur convient, sans se soucier de la définition ou du rôle que nous leur donnons. Il ne faut donc peut-être pas se fier à l’apparence de l’une ou de l’autre pour choisir la direction de notre regard. J’ai eu la chance d’avoir des parents qui ont pu préserver leur regard peu importe la couleur du temps, du moment. »

Ru | Kim Thúy | Libre Expression

« Il est fascinant d’entendre à ce sujet Raymond Devos, dans le documentaire Pour saluer Étienne Decroux, dire que ses études chez ce dernier lui ont servi non comme mime – parce qu’il avait compris qu’il ne deviendrait pas mime –, mais dans son écriture : « Ce sont les mêmes lois ! », dit Devos. »

Les chants du mime : en compagnie d’Étienne Decroux | Gabrielle Giasson-Dulude | Le Noroît

« Si je comprends bien, les photos de ma fille que je publie sur Facebook révèleraient des intentions bien moins authentiques que celles que mes parents prenaient de moi dans les années 1980. Et que dire des portraits que pouvaient faire peindre les parents les plus fortunés des siècles passés! On pleure presque en songeant à leur virginale pureté.

Une personne qui publie sur Facebook une photo d’elle aux pieds d’une pente de ski pour laisser croire qu’elle a passé une fin de semaine de rêve ne me semble pas bien différente d’un seigneur d’antan qui aurait parsemé sa demeure de trophées de chasse pour se faire passer pour celui les ayant amassés. La différence, ici aussi, c’est la démocratisation d’une telle représentation, qui en en diluant l’exclusivité, la condamne à la vulgarité et ouvre grand la porte aux sermons des curés 2.0. »

Miley Cyrus et les malheureux du siècle : Défense de notre époque et de sa jeunesse | Thomas O. St-Pierre | Atelier 10

« L’annonce de la démolition de Mirabel ouvre la troisième phase de mon chantier d’écriture jusqu’à maintenant. Bientôt rayée du territoire, la machine à circuler ne sera pas oblitérée de sitôt. On se souviendra de l’éléphant blanc, du gâchis. Il faut que moi, migrante, je fasse de Montréal-Mirabel un petit livre décalé. Dans ce livre voyageront des phases du projet – morceaux de verre, fragments d’époque, débauche d’espace – et des strates d’existence. Je passerai des frontières, il y aura des arrivées et des départs, un mariage en deux temps et un interminable divorce, une mezzanine, regards à l’infini, des passerelles et des niveaux superposés. Les fictions et les rêves s’intercaleront avec méthode entre les colonnes de béton de l’édifice bientôt démantelé. Dehors le reflet d’un nuage flottera sur les panneaux noirs de l’aérogare. Dedans ce sera plein soleil. »

Montréal-Mirabel : Lignes de séparation | Marie-Pascale Huglo | Leméac

« Il paraît que les hommes partaient à la chasse autrefois, des semaines durant, qu’ils revenaient vers leur femme avec de la viande pour des mois. Il paraît qu’une bonne pêche invitait à un festin tous les soirs de juin à septembre. L’homme, même absent durant de longues périodes, était maître de sa maison ou de sa tente. Il paraît que ces hommes savouraient chaque retour avec la conviction du travail accompli, avec l’ardeur et la rigueur qu’apporte ce sentiment masculin de fierté d’être non seulement pourvoyeur, mais aimant envers sa famille.

Personne ne lui a dit comment aujourd’hui il pouvait être comme ceux-là. »

Kuessipan | Naomi Fontaine | Mémoire d’encrier

« Il s’entend que toutes les lignes de cet ouvrage restent, au sens juridique, des allégations. Celles-ci nous proviennent de sources crédibles et réputées, de Goma à Kinshasa, en passant par Berlin, Bruxelles, Londres, Paris, New York, Washington, Toronto, Ottawa ou Montréal. Il s’agit de données relevées dans des rapports d’organisations reconnues, articles d’organes de presse réputés, mémoires consignés par des autorités dans le cadre d’auditions d’experts, documentaires fouillés et témoignages circonstanciés. Le plus souvent, ces données se sont recoupées. Leur nombre est effarant. En réalité, un tel rapport sur le rôle du Canada en Afrique existait déjà. Il suffisait de colliger les données et de les analyser. »

Noir Canada : Pillage, corruption et criminalité en Afrique | Alain Deneault, Delphine Abadie et William Sacher | Écosociété (contient 1151 références)

Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent. Il suffit d’utiliser un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Julie Collin
Fondatrice et blogueuse en chef

Libraire, chroniqueuse culturelle et animatrice, ma vie tourne pas mal autour des livres!

Je lis de tout, et partout. Sur papier et sur ma liseuse numérique.

Je parle de mes lectures simplement, comme j'en parle avec mes amis devant un verre ou une tasse. Sentez-vous bien à l'aise de vous préparer un breuvage. 😉

N’hésitez pas à commenter et/ou à me recommander des lectures.

Page FacebookPage TwitterÀ propos