« Le titre Mangeurs de pemmican, qui reprend les propos calomnieux tenus par John A. Macdonald à l’égard des Métis, explore d’une part les préjugés que ce peuple a eu à surmonter au XIXe siècle et au-delà. D’autre part, le recueil met au jour, revalorise et réactualise de façon on ne peut plus nuancée divers aspects ou détails des réalités socioculturelles et psychopolitiques d’un peuple devenu extrêmement discret à la suite de la résistance de 1885. Au fil des textes, une image en particulier émerge : le passage du temps et l’évolution des mentalités dévoilent la résilience des Métis et l’ironique renversement de la fortune des autres, notamment celle du premier premier ministre du Canada. »

Pamela V. Sing, dans la préface du livre Mangeurs de pemmican de marilyn dumont
Lire la suite →