Julie lit au lit / La lectrice philanthrope donne 150$ à Collège Frontière

Extrait du courriel reçu de confirmation du don de 150$ à Collège Frontière / Frontier College.

La valeur ajoutée du blogue sur la lecture que vous lisez en ce moment est l’argent qui est redonné à des organismes œuvrant en alphabétisation. Dans cet article, je vous annonce le plus récent don qui a été effectué. Et à la fin de l’article, je vous parle un peu du don qui sera complété en juin 2017.

150$ pour les Camps de littératie de Collège Frontière

Bien avant de démarrer le blogue, je savais qu’il y avait des initiatives extraordinaires un peu partout sur la planète pour améliorer le taux d’alphabétisation. Depuis 2015, j’effectue une veille informationnelle sur l’alphabétisation et je découvre encore plus d’initiatives. J’essaie de mettre de l’avant des projets qui peuvent inspirer des gens peu importe où ils vivent. J’essaie de faire une différence, même si je ne suis pas en mesure de remettre des millions de dollars à des organismes.

J’ai eu un coup de cœur pour les Camps de littératie de Collège Frontière.

Voici un extrait tiré du site Internet de Collège Frontière :

« Le programme aide les élèves autochtones, inuits et métis à réussir à l’école en complétant le système scolaire officiel et en répondant au besoin pressant d’encadrement de qualité des communautés rurales et isolées, particulièrement en été. Les camps empêchent la perte de connaissances et de compétences pendant les mois d’été, c’est-à-dire la baisse de rendement des élèves entre deux années scolaires, et promeuvent l’amour de la lecture et de l’apprentissage, afin que les élèves soient prêts à apprendre et à réussir à leur retour sur les bancs d’école. Les campeurs évoluent dans un environnement sécuritaire et encadrant où ils peuvent participer à des activités amusantes et éducatives, comme des séances de lecture, de conte, de rédaction, d’artisanat, de musique et d’expériences scientifiques, des excursions et plus encore. On a intégré des composantes d’alphabétisation et de numératie à toutes ces activités. Les activités mettent l’accent sur le développement d’attitudes et de comportements positifs à l’égard de la lecture, et visent à encourager les campeurs à prendre leur apprentissage en main. Ils ne doivent pas avoir peur de reconnaître les lacunes dans leurs connaissances, de faire des erreurs, d’essayer de nouvelles choses, de poser des questions, etc. »

Cliquez ici pour en savoir plus sur ce programme et pour effectuer un don.

Sélection pour l'allocation des fonds.

Un extrait du processus du don que j’ai effectué sur le site de Collège Frontière.

L’importance de maintenir les acquis pendant l’été

Imaginons un instant que vous partez en vacances pendant 2 mois. Pendant ces 2 mois, vous allez décrocher de vos dossiers et profiter de vos vacances. Pas de courriels, pas de réunions, pas de documents à compléter. Les vacances!

Lorsque vous allez revenir au bureau, vos collègues vont comprendre qu’ils doivent vous mettre à jour sur ce qui s’est passé pendant vos vacances Vous allez être mélangé un peu au début, mais c’est normal, vous revenez de vacances. Vous n’avez pas à craindre d’être rétrogradé puisque vous avez les connaissances et les compétences nécessaires pour reprendre le boulot après une pause.

Par contre, si vous prenez des vacances pendant 2 mois et que vous vous retrouvez dans un nouveau poste à votre retour, avec de nouveaux collègues et dans un nouveau lieu, il est possible que votre retour se passe un peu moins en douceur. Ou encore, si vous avez quitté pour vos vacances en ayant peur de perdre votre travail, parce que vous ne rencontrez pas les objectifs, il est possible que vous ayez peur de retourner au boulot et que vous angoissiez.

Maintenant, imaginez qu’un élève éprouve des difficultés scolaires. Peu importe la nature des difficultés. Que ce soit des difficultés avec la lecture, l’écriture ou le calcul, ou que ce soit une aversion pour l’école, l’élève ne s’épanouit pas pleinement pendant l’année scolaire. L’été est pour lui le moment de respirer, mais c’est aussi un moment où les apprentissages peuvent se perdre. L’été est une période idéale pour continuer d’apprendre dans le plaisir, et surtout, pour ne pas axer l’apprentissage sur la performance. C’est là que des initiatives telles que les camps de littératie peuvent faire la différence.

Pour en savoir plus sur la perte estivale des acquis :

*** Merci à Josée Tardif de Vie Et Cetera pour son aide pour le texte sur la perte estivale des acquis. ***

Comment l’argent a été amassé

La réalisation de la mission philanthropique de Julie lit au lit / La lectrice philanthrope est un travail d’équipe :

  • Leslibraires. Sur Julielitaulit.com, les liens d’affiliation sont des hyperliens provenant du site sécurisé leslibraires.ca. J’obtiens une commission de 4% sur les ventes effectuées avec ces hyperliens. Lorsque vous passez par julielitaulit.com + leslibraires.ca, vous choisissez la librairie indépendante (parmi une centaine!) qui va traiter votre commande. C’est du commerce local, mais en ligne! Et ça ne vous coûte pas plus cher!
  • Blogueurs-philanthropes. Quelques blogueurs utilisent mes liens d’affiliation de Leslibraires sur leur propre blogue. Grâce à eux, je peux maximiser la commission que je reçois. De plus, je ne peux pas identifier d’où proviennent les achats effectués, ce qui nous met tous au même niveau de contribution.
  • Boutique philanthropique. Je me suis allier avec des entrepreneurs québécois qui redonnent une partie de leurs profits à Julie lit au lit.
  • Services rendus. Il m’arrive de rendre des services aux gens, sans rien attendre en retour. Et ces gens se sentent mal d’accepter ma gentillesse et veulent payer pour le service rendu. S’ils insistent pour payer, je leur dis que je vais accepter l’argent, mais qu’il sera redonné en totalité via mon blogue.
  • Dons. Je reçois parfois des dons. Il est possible de faire un don via Paypal en cliquant ici.
  • 12%. J’ai triplé le 4% que j’ai reçu en décembre 2016 via les liens d’affiliation leslibraires avec mon propre argent.
  • Les auteurs et les maisons d’édition. Ils publient des livres de qualité et j’aime répandre les bonnes nouvelles. Pas de bons livres, beaucoup beaucoup beaucoup moins d’articles sur le blogue ;)
  • Vous. Oui, vous. Pas de visites sur le blogue, pas de ventes via le blogue. Pas de ventes, pas d’argent à redonner à des organismes oeuvrant en alphabétisation.

Merci à tous les gens qui contribuent à la réalisation de la mission du blogue 💗

Prochaines étapes

Le prochain don sera annoncé vers la mi-juin. Ce que je peux vous dire pour le moment, c’est que l’organisme sélectionné est membre du Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec. Je peux aussi vous dire que j’ai hâte de vous en parler, mais que je laisse l’organisme gérer les communications sur ce projet.

Si vous avez des projets à proposer, contactez-moi.

Textes complémentaires

Julie lit au lit : Le blogue de lecture qui a redonné plus de 350$ a des organismes œuvrant en alphabétisation.

Suivez Julie lit au lit sur les réseaux sociaux : social-006-round_facebook social-003-round_twitter social-038-round_instagram social-033-round_pinterest social-011-round_linkedin

2 réflexions sur “Julie lit au lit / La lectrice philanthrope donne 150$ à Collège Frontière

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s