Correspondance hebdomadaire avec l’auteure Patricia Rioux | Combien de temps faut-il laisser mariner?

Patricia Rioux : Combien de temps faut-il laisser mariner?

Patricia Rioux est auteure, illustratrice et fondatrice des Éditions en pyjama. Elle a déjà publié un article qui a été très populaire sur Julie lit au lit : Les auteurs jeunesse sont-ils de vrais auteurs?. Lorsqu’elle m’a proposé cette série d’articles, je n’ai pas pu refuser! En plus d’être super pertinent et en ligne directe avec ma série audio Bouquins & Confidences sur les coulisses du monde du livre, je pense que Patricia a plusieurs choses à nous enseigner sur le processus créatif, que l’on soit auteur ou pas! Bienvenue dans la tête de Patricia Rioux!


Bonjour,

N’ayez crainte, je ne vous parlerai certainement pas de marinades dans mes lettres sur la créativité…

Comme je vous l’ai raconté la semaine dernière, j’ai cette idée d’album pour la jeunesse qui m’est foncée dessus. Travaillant déjà sur un projet, j’ai décidé de garder mon idée en banque pour une prochaine fois… presque deux ans plus tard.

Durant ces deux ans, le concept me revenait souvent en tête, mais je refusais de m’y pencher. Je refoulais les idées dans mon subconscient et j’essayais de faire taire ce murmure. Cette idée me rappelait sans cesse. Mais moi, je ne répondais pas à l’appel. Je la faisais mariner! Cette pauvre idée vous fait pitié? Vous me trouvez ingrate? Vous savez quoi? C’était pour moi la meilleure chose à faire.

Je crois effectivement qu’il faut savoir être patient. Il faut savoir se laisser imprégner par notre idée, par l’univers qu’elle nous impose, par le rythme qu’elle doit avoir. On doit s’apprivoiser l’un et l’autre. On doit connaître suffisamment nos personnages pour comprendre quelle serait leur réaction dans une situation donnée. On doit pouvoir ressentir l’ambiance générale qui se dégagera de notre projet. Bref on doit accumuler et accumuler… Remplir le puits.

Mais attention, lorsque vous sentirez que le puits est presque plein, lancez-vous!

Je dis « presque » parce qu’il y a des pièges à trop laisser mijoter nos idées.

Liste non exhaustive des pièges :

  1. Attention que ça ne devienne pas une raison pour ne pas écrire! À trop attendre d’être prêt, vous ne le serez jamais…
  2. Gare aux voleurs! Et oui, si vous attendez trop longtemps, vous risquez de vous faire piquer votre idée. Pas volontairement bien sûr… Mais sachez que si vous y avez pensé, quelqu’un d’autre y pense aussi en ce moment. Débute alors une course contre la montre pour savoir qui sera le premier à la dévoiler. J’ai personnellement perdu plusieurs courses (5 fois pour être exacte) et je vous jure que c’est un sentiment horrible de s’apercevoir que ce que l’on prépare depuis 3 ans vient d’être fait par quelqu’un d’autre!

Le « timing » idéal pour développer et concrétiser une idée est primordial quoi que non défini. Il ne faut pas se lancer trop vite, mais il faut se lancer avant les autres… On doit être en phase avec l’air du temps. Si nous sommes trop avant-gardistes, on se sentira incompris alors que dans le cas contraire, on se sentira dépassé…

J’ai le sentiment que le temps est venu pour moi de traiter mon idée comme il se doit et de cesser de la faire mariner!

Et vous, sentez-vous que vous avez le bon « timing »? Ou encore, que vos idées se ratatinent dans la marinade? J’aimerais vous entendre sur le sujet.

Personnellement, je souhaite de tout cœur être au bon endroit et au bon moment (cette fois) avec mon album « Le bloc ».

La semaine prochaine, je vous parlerai de se lancer.

Bonne écriture.


Patricia Rioux

Patricia Rioux

Patricia Rioux est auteure et illustratrice de deux albums pour la jeunesse ainsi qu’un recueil de mots d’enfants illustrés.

Elle œuvre comme technicienne sur des plateaux de tournage depuis plus de 18 ans. Elle écrit des scénarios de fiction qu’elle compte bien voir réalisés un jour.

Le mystère de la création est l’un de ses sujets préférés. Environnementaliste et féministe (sans le savoir), elle est engagée dans son écriture. Avant toute chose, Patricia recherche la simplicité et le plaisir dans toutes les sphères de sa vie.

Cliquez ici pour lire son article Les auteurs jeunesse sont-ils de vrais auteurs?
Cliquez ici pour suivre la page Facebook de Patricia Rioux.

Une réflexion sur “Correspondance hebdomadaire avec l’auteure Patricia Rioux | Combien de temps faut-il laisser mariner?

  1. Ping : Correspondance hebdomadaire avec l’auteure Patricia Rioux | Se lancer, tout simplement! | Julie lit au lit

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.