Quelque part entre toi et moi | Annie Quintin

Couverture du roman "Quelque part entre toi et moi" de l'auteure Annie Quintin.

Sous cette jolie couverture se cache un roman où le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) est un personnage principal. Le TOC est vu par la personne qui en souffre et par son amoureux, qui en souffre aussi.

Eve est obsédée par la symétrie (remarquez son prénom symétrique!). Elle ne cache pas son TOC dès les débuts de sa relation avec Louis. Elle va même jusqu’à dire qu’elle est TOC, plutôt que de dire qu’elle souffre d’un TOC. Au bout de 5 ans de cohabitation, elle devient obsédée par la pensée de faire appartement à part. Elle lui écrit une lettre à ce sujet. En réponse, il se trouve un appartement et est bien déterminé à poursuivre sa relation avec Eve.

Bien que le sujet de la maladie mentale puisse être lourd, il est habilement apporté par l’auteure. Ce roman est une belle opportunité pour comprendre ce que ça peut représenter concrètement. Aussi, les personnages qui entourent le couple sont profonds et on s’attache à (ou on déteste, c’est selon) tout ce beau monde.

« Je sais que mes obsessions sont ridicules, que la terre ne va pas s’arrêter de tourner, que mon cerveau ne pas va pas imploser en cas d’asymétrie. Mais je n’arrive pas à me contrôler. C’est aussi absurde que contraignant. »

Écrit à la première personne du singulier en alternance, ce roman nous permet d’avoir accès à ce qui se passe dans la tête d’Eve et de Louis. L’alternance est suffisamment claire pour qu’on ne se mélange pas.

« Je ne suis pas celui qui ramasse, celui qui aligne tout. Mais il y a quelque chose que je sais faire : être là. Je suis celui qui lui tient les mains, la ramène sur terre quand ses angoisses débordent. Je suis un pourvoyeur de perspective. »

Ce roman m’a amené à réfléchir à un sujet auquel j’avais déjà réfléchi : faire chambre à part. Pour en avoir parlé quelques fois autour de moi, pour certains, c’est le début de la fin. Pour d’autres, la relation est forcément terminée. Comme si dormir ensemble toutes les nuits de notre vie était une preuve d’amour. À mon avis, c’est surtout une preuve de conformisme si ça ne rend pas les deux personnes heureuses.

J’ai des couples d’amis qui font chambre à part parce que l’un des deux ronfle. Il vaut mieux faire chambre à part et être reposé que de manquer de sommeil et d’avoir la mèche courte. Parfois, faire chambre à part (ou appartement à part), c’est la solution pour ne pas se laisser.

« L’amour entre deux personnes, ce n’est pas toujours selon le modèle qu’on croit. C’est pas parce qu’on ne vit pas une relation conforme à ce qui se voit normalement en société qu’on ne peut pas être heureux. C’est différent, c’est tout. »

Et vous, que pensez-vous des couples qui font chambre à part? Que pensez-vous des couples qui ne vivent pas ensemble?

* Ce livre m’a été offert par VLB éditeur. Ce texte a été écrit de façon authentique et indépendante, comme d’habitude! Cliquez ici pour consulter ma politique éditoriale.

Quelque part entre toi et moi
Annie Quintin
VLB éditeur
ISBN-13 : 978-2-89649-742-3


À propos de Julie lit au lit / La lectrice philanthrope

Fondé en 2015, Julie lit au lit n’est pas une blogue de lecture comme les autres! Sa valeur ajoutée est l’argent qui est redonné à des organismes œuvrant en alphabétisation, afin que plus de gens aient accès à cette merveilleuse passion qu’est la lecture.

Cet article contient des liens d’affiliation. Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent, tant que vous utilisez un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Suivez Julie lit au lit sur les réseaux sociaux : social-006-round_facebook social-003-round_twitter social-038-round_instagram social-033-round_pinterest social-011-round_linkedin

13 réflexions sur “Quelque part entre toi et moi | Annie Quintin

  1. Vivre séparés parfois c’est un choix obligé, pas toujours consenti! Je suis hyperacousique, le son même le plus léger me fait mal, auditivement je vis seule pour souffrir le moins de bruit possible …et parmi mes contacts qui donc, sont tout comme moi hypersensibles auditifs, bcp vivent seuls, apparts ou logements séparés, sinon, l’idéal, c’est une maison suffisamment grande pour que chacun ait un espace suffisamment grand, afin de conserver liberté , et silence, ressourcement …
    je précise : le bruit me fait réellement mal, ce n’est pas une phobie #hyperacousie

    J’aime

  2. Coucou !
    Je trouve ça super drôle de lire ton article parce que j’ai justement eu la conversation avec mon chéri ce week-end. Je lui disais que s’il aimait vraiment pas la décoration que j’aimerais avoir pour la chambre, on pourrait faire chambre à part, surtout que dormir seule c’est soit disant meilleur. Sauf que selon lui c’est le début de la fin ! Alors que pour moi pas du tout ! Je connais pleins d’amis de mes parents qui dorment à part ce n’est pas pour ça qu’ils ne s’aiment plus bien au contraire.

    Julie

    Aimé par 1 personne

  3. Ce livre a l’air génial et me donne envie de le lire !
    J’avoue que la question me semblait bizarre… Mais après tout, parfois il vaut mieux un rythme séparé pour ne pas se laisser comme tu dis. Chaque personne et chaque relation sont différentes. Personne n’est parfait et encore moins pour juger :).

    Aimé par 1 personne

  4. Waw ce livre à l’air super interessant. On ne voit pas ce genre de sujet souvent abordé et le raconter au sein d’une histoire d’amour je trouve ça vraiment intelligent. Je ne pense pas quelque chose en particulier des couples qui font chambre à part, à vrai dire je pense que chaque couple fonctionne à sa manière, peu importe laquelle tant que la méthode fonctionne pour eux !

    Aimé par 1 personne

  5. Hello! Tout d’abord, ravie d’avoir découvert ton blog, j’adore lire et je ne suis pourtant aucun blog lecture. Tes revues ont l’air sympa, j’irai jeter un œil aux autres :)
    Et pour répondre à ta question, personnellement je pense que c’est un petit plaisir de dormir avec son conjoint mais pour les personnes qui font le choix de faire chambre à part (pour des raisons particulières que tu as cité en exemple) c’est tout à fait leur droit !

    Aimé par 1 personne

  6. Les couples qui font chambre à part, mon chéri souffre du genou et d’insomnies et souvent il dort dans la canapé, perso je préfère être tranquille dans mon lit que de le sentir s’énerver à côté de moi. Et j’ai moi aussi un TOC moins obsédant (quoique), je compte les lettres dans les mots quand on me parle, je suis devenu ultra fortiche je fais ça depuis gamine, je m’en rends à peine compte mais ça ne sert strictement à rien du tout ;)

    Aimé par 1 personne

  7. Moi j’adore de temps en temps dormir toute seule dans un lit, sans mari sans enfant, mais avec le chat, juste pour pouvoir me vautrer dans tous les sens que je veux :)
    Mais je ne le fais pas souvent c’est surtout quand mon mari n’est pas là… Mais je suis quand même bien contente de pouvoir lui coller mes pieds tous froids sur les mollets mdr !!!
    Pour ce qui est de la symétrie, je suis comme La belle bleue, chez moi tout est en bordel organisé, si tu as le malheur de toucher mon bordel je suis complètement perdue ! Est-ce normal ? Oui on dit que les gens bordéliques sont très intelligents mdr !!!

    Aimé par 1 personne

  8. Moi je suis pour le fait de faire chambre à part, même appartement à part !!!!
    Je ne supporte pas d’avoir quelqu’un dans les pattes H24. Et j’avoue que dormir à 2 c’est un peu lourd à la longue. Non pas que je n’aime pas, mais j’aime bien prendre toute la place, toute la couverture, bouger, me caler, et ne pas avoir quelqu’un qui m’étrangle ou qui me respire dans la tronche.
    Mais j’avoue que de temps en temps, un mec qui te réchauffe les pieds, c’est aussi agréable !!!!
    Sinon, je suis une toquée de la symétrie aussi, mais ça va, je n’en fais pas une maladie comme a l’air de le faire Eve dans le livre (sinon mon appart ne serait pas en bordel chronique) ;)

    Aimé par 1 personne

  9. Des couples qui font chambre à part ? personnellement je ne suis pas pour après si les ronflements sont un frein à mon épanouissement, ok
    Des couples qui ne vivent pas ensemble ? Pour s’ils ne sont pas encore mariés :D mais s’ils le sont, je ne vois pas pourquoi ils passent à côté du bonheur de vivre ensemble quand on s’aime :D

    Aimé par 1 personne

  10. Ton article m’a stressée ahah ! Pour moi les couples qui vivent séparés je trouve ça incroyablement génial… il n’y a pas de routine, pas d’attache de logement/loyer etc, pas de stress en fait. Peut-être que mes relations amoureuses m’ont un peu trop enfermée pour voir les choses comme ça !

    Aimé par 1 personne

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s