Écrire pour vivre | Jean-Benoît Nadeau

Couverture du livre "Écrire pour vivre" de Jean-Benoît Nadeau.

Rêvez-vous de gagner votre vie avec votre plume? Dans ce guide de plus de 400 pages, il y a beaucoup de conseils pratiques pour les journalistes, les écrivains et les blogueurs.

J’ai débuté la rédaction de ce texte en décembre 2015, soit il y a plus d’un an. Quelques mois plus tôt, j’avais eu envie de relire un livre du même auteur, soit Le Guide du travailleur autonome. Pendant mes recherches, je suis tombée sur Écrire pour vivre. Puisque j’aime écrire et que j’aime Jean-Benoît Nadeau (et que j’aime vivre!), je me le suis procuré.

Fidèle à lui-même, Jean-Benoît Nadeau nous offre un guide bien vulgarisé et humoristique. L’auteur et journaliste nous parle franchement de ses succès et de ses échecs et il n’a pas peur de nous donner des chiffres.

Une méthode autour de l’écriture

« Écrire pour vivre n’est d’ailleurs pas un ouvrage de technique d’écriture, mais une méthode autour de l’écriture. »

Concrètement, qu’est-ce que ça veut dire? Voici des extraits de la table des matières :

  • Pour penser différemment l’écriture
  • Ce qui distingue les idées intéressantes des idées plates
  • La méthode pour développer son flair
  • Affûter ses synapses grâce au synopsis type
  • Comment adapter le type de synopsis pour le projet
  • La méthode risquée pour intéresser les autres
  • Comment évaluer les commandes et les idées des autres
  • Comment aller au bout de son idée en exploitant son véritable potentiel
  • Quelques mythes et fausses croyances néfastes
  • Les ressorts méconnus et inexploités du droit d’auteur
  • Les défauts connus et fort exploités du droit d’auteur
  • Comment jouer le jeu de la négociation
  • Comment sortir gagnant de n’importe quelle négociation
  • Comment comprendre son contrat même quand on n’en a pas
  • L’utilité d’entretenir une communication continue
  • Quelques trucs pour bien mener une recherche
  • D’autres trucs pour bien écrire
  • Encore plus de trucs pour survivre à la révision
  • La nécessité de prendre le temps de faire sa publicité
  • Comment s’emballer et faire le New York Times
  • Quelques trucs pour durer et endurer

Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup d’informations dans ce guide! Et je vous rappelle que ce sont des extraits de la table des matières.

Gagner 10 fois plus, sans travailler 10 fois plus

Dès les premières pages, Jean-Benoît Nadeau nous dit que la personne qui gagne 100 000$ ne travaille pas dix fois plus que celle qui gagne 10 000$.

La meilleure façon d’augmenter ses revenus est de multiplier la publication d’un même contenu, ou encore, de publier sur le même sujet, mais avec des angles différents.

Il donne des exemples très concrets. De son côté, ça passe aussi par des papiers en français et en anglais. Et il ne se limite pas au Québec ou au Canada. Je vous laisse consulter son guide pour avoir accès aux exemples qu’il présente.

Depuis quelques mois, je me multiplie grâce à ses conseils.

Prenons par exemple le roman 1re avenue d’Émilie Rivard. J’ai publié un texte sur Monlimoilou le 5 janvier 2017, un texte sur mon blogue le 11 janvier 2017 et j’ai fait une entrevue à CKRL 89,1 FM le 20 décembre 2016. 1 roman, 3 endroits. Comme je ne fais pas d’argent avec l’écriture et la radio, je suis restée à 0$ (0$ X 3 = 0$). Si j’avais fait 100$ par média, je serai passée de 100$ à 300$, sans que ça me prenne 3 fois plus de temps.

Vous vous dites peut-être que je ne donne pas d’exclusivité et que ce n’est pas bon d’avoir des doublons. Pour l’exclusivité du sujet, j’ai décidé de publier sur Monlimoilou avant de publier sur mon blogue. Et l’entrevue radio, qui a été rendue publique en premier, a été la 3e idée.

Pour ce qui est des doublons, regardez bien mes textes. Ils ne se ressemblent pas tellement. Un même sujet, mais 2 angles différents. Tellement différents que je réfère au texte de Monlimoilou dans le texte sur mon blogue.

Et vous, comment pouvez-vous en faire plus avec ce que vous avez? Ça vaut la peine d’y penser!

Écrire parfaitement dès les premières minutes

Aimeriez-vous écrire vite et parfaitement, comme les pros? Au risque de vous décevoir, les pros écrivent rarement une seule version de leur texte. Ils réécrivent. Pour écrire pour vivre, il faut réécrire et persévérer.

« J’écrivais ailleurs que chez moi, en voyage, et un type me regardait écrire. Plus tard, il est venu me parler pour me raconter qu’il avait déjà nourri des prétentions littéraires, mais qu’il avait cessé parce que « ça ne sortait pas comme il faut ». Or, c’est en m’observant qu’il avait compris – quinze ans trop tard – qu’il n’est pas nécessaire « que ça sorte comme il faut » pour « bien écrire ». En fait, c’est très rarement impeccable au premier jet. Au contraire, bien écrire consiste simplement à pouvoir s’autocorriger jusqu’à ce que ce soit bien, ce qui est très différent. Je considère que la tortue gagne toujours à cette étape. »

Ça me fait penser à l’écrivain Dominic Bellavance. Il y a quelques mois, il a partagé sur son blogue trois étapes de son processus de réécriture. On est loin du mythe de l’écrivain qui écrit parfaitement d’un coup. C’est rassurant de voir qu’un pro n’est pas parfait!

Et vous, pouvez-vous réécrire vos textes au besoin? Pouvez-vous développer des techniques pour vous améliorer en rédaction? Pouvez-vous persévérer?

Des suggestions sur le thème de l’écriture

Voici quelques suggestions en vrac sur les motivations pour écrire, sur les techniques d’écriture et sur les techniques pour développer sa créativité :

Avez-vous des suggestions à ajouter?

 

Écrire pour vivre
Jean-Benoît Nadeau
Les Éditions Québec Amérique
ISBN-13 : 978-2-7644-0541-3

Cet article contient des liens d’affiliation. En passant par ce lien sécurisé de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent, tant que vous utilisez un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Suivez-moi sur les réseaux sociaux : social-006-round_facebook social-003-round_twitter social-038-round_instagram social-033-round_pinterest social-011-round_linkedin

5 réflexions sur “Écrire pour vivre | Jean-Benoît Nadeau

  1. Ping : Pourquoi bien écrire? C’est fatigant! – Les Mots clairs

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s