Comme un roman | Daniel Pennac

Couverture de Comme un roman de Daniel Pennac.

Lecture : plaisir ou obligation? Comment retrouver le plaisir de lire? Dans cet essai, Daniel Pennac explore nos paradoxes concernant la lecture. C’est un des très rares livres que j’ai acheté pour le surligner tellement il y a des perles!

La lecture de l’enfance à l’âge adulte

On s’émerveille que les enfants apprécient les histoires avant de dormir, qu’ils exigent la même histoire soir après soir, ou encore, qu’il soit nécessaire de se renouveler constamment. Lorsqu’ils grandissent, on leur dit de jouer dehors parce qu’il fait beau et on leur demande de dormir alors qu’ils voudraient continuer l’histoire. Puis vient le temps où il n’y a plus d’histoires avant de dormir parce que les enfants ne sont plus des bébés. Lorsqu’ils apprennent à lire, on leur demande de nous expliquer dans leurs mots ce qu’ils viennent de lire. Leur difficulté à résumer nous angoisse. Ils voient la déception dans notre regard. Puis, à l’école, on leur demande d’analyser et de résumer des textes, ce qui fait parfois disparaître le plaisir de lire. Le plaisir disparaît parce qu’on sent la pression, parce qu’on a peur de ne pas comprendre. Les livres volumineux semblent interminables. On se fait juger lorsqu’on lit des livres qui ne sont pas de grands classiques.

Donner le goût de la lecture

Pennac raconte l’histoire d’un professeur qui lisait à voix haute à ses élèves afin de leur donner le goût de la lecture. Ils en venaient à être impatients et à vouloir connaître la suite du livre avant le prochain cours. Puis ils réalisaient qu’il est possible de lire un livre de plus de 300 pages (Le parfum de Patrick Süskind). Et ils retrouvaient le goût de lire.

J’ai beaucoup réfléchi pendant ma lecture. Je me suis questionnée sur mes façons de transmettre le goût d’apprendre. Lorsque je travaillais en alphabétisation, je voulais que ce soit un plaisir pour les participants de se présenter aux ateliers. J’aimais les faire rire. On apprend bien lorsque c’est plaisant. C’est déjà tellement difficile sur l’orgueil de s’avouer qu’on a besoin d’aide pour acquérir des compétences de base…

Je me suis aussi questionnée sur ma crainte d’avoir des enfants avec des difficultés académiques. J’ai peur d’être ce genre de parents qui angoisse et qui réduit le désir d’apprendre de ses enfants. J’imagine qu’en être consciente est un premier pas dans la bonne direction!

Et vous, lisez-vous par plaisir ou par obligation? Est-ce que ça a toujours été ainsi? Quels sont les livres qui vous ont donné le goût de lire? Je vous invite à en discuter avec vos proches. N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux pour débuter une discussion!

 

Envie de vous acheter un livre tout en appuyant l’alphabétisation et plus de 100 librairies indépendantes?

En passant par ce lien sécurisé de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent, tant que vous utilisez un de mes liens sécurisés.

Vous souhaitez consulter ce livre sans l’acheter?

Il est disponible à la Bibliothèque de Québec. Vérifiez auprès de votre bibliothèque.

2 réflexions sur “Comme un roman | Daniel Pennac

  1. Ping : Julie vous répond : Quelles sont tes habitudes de lecture? | Julie lit au lit

  2. Ping : Un amour exemplaire | Florence Cestac & Daniel Pennac | Julie lit au lit

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s