Faire œuvre utile | Émilie Perreault

Couverture du livre Faire oeuvre utile de Émilie Perreault, chez Cardinal.

Ça nous est tous déjà arrivé. On regarde un film, on écoute un disque, on lit un livre, et puis, on a envie de dire merci à l’artiste. On a envie de lui exprimer l’impact de l’œuvre sur notre vie. Et trop souvent, on ne contacte pas l’artiste parce qu’on se dit que ça ne donnera rien, que ça ne se rendra pas à la personne concernée. Et si, au contraire, ça pouvait avoir un impact? Lire la suite

50 livres québécois dont j’ai parlé sur le blogue

50 livres québécois dont j'ai parlé sur le blogue.

Cet article regroupe 50 livres québécois dont j’ai parlé. Il suffit de cliquer sur le nom du livre pour accéder au texte complet.

L’idée de départ était de le diffuser avant le 24 juin. Ensuite, je me suis dit que le diffuser maintenant me permet d’être en avance pour le 12 août! Lire la suite

Ma Journée des librairies indépendantes, à Québec

L'affiche de la Journée des librairies indépendantes, conçues par Francis Desharnais.

La première édition de la Journée des librairies indépendantes a eu lieu le 18 juin 2016. De mon point de vue, ce fut un succès! J’ai passé une super belle journée à discuter avec des passionnés de lecture et à me promener d’une librairie à l’autre. Lire la suite

Les Incontournables 2016 : 100 livres d’ici qui racontent le monde d’aujourd’hui

Les Incontournables 2016 : 100 livres d’ici qui racontent le monde d’aujourd’hui

Besoin d’idées de lecture? Voici la cuvée 2016 de la liste Les Incontournables. Il s’agit de 100 livres canadiens qui racontent le monde d’aujourd’hui. 55 de ces livres sont des suggestions de l’équipe de Radio-Canada et les 45 autres sont des suggestions du public. Lire la suite

La femme qui fuit | Anaïs Barbeau-Lavalette

Couverture du livre La femme qui fuit d'Anaïs Barbeau-Lavalette

La femme qui fuit, c’est Suzanne Meloche, la grand-mère maternelle d’Anaïs Barbeau-Lavalette. Cette peintre et poète a abandonné ses deux jeunes enfants en 1952 afin de se réaliser comme artiste. Elle a choisi de fuir plutôt que de renoncer. Anaïs rend sa grand-mère humaine et touchante. C’est un roman qui ne laisse pas indifférent. Lire la suite