Julie lit au lit

Art de lire & Alphabétisation

La vie rocambolesque de notre Croque-livres

[ Texte de Mélina Roy ] Il y a deux ans, je vous racontais les premiers jours de notre Croque-livres. Depuis, il s’en est passé des choses!

Je ne sais pas qui de moi ou de mon garçon aime le plus notre Croque-livres.

Je connais notre Croque-livres et son contenu par cœur. Chaque jour, je passe replacer les livres et je m’assure que la présentation soit jolie et attrayante pour un enfant. L’hiver, je descends l’allée de mon entrée avec ma pelle et déblaie la neige afin qu’elle ne rebute pas un petit marcheur qui passerait par là et qui aurait envie de repartir avec SON nouveau livre malgré le froid.

Chaque fin de journée, j’aime aller prendre le pouls de mon Croque-livres. J’éprouve étrangement le même sentiment envers cette boîte de bois que lorsque je me rendais à la poste, jadis adolescente, espérant avoir reçu une lettre d’un de mes correspondants Français.

J’ai peut-être une dépendance avec mon Croque-livres finalement…une saine dépendance j’ose espérer!

Premier hiver et la venue d’un petit frère

Voulant protéger notre Croque-livres des intempéries hivernales, nous avions offert au CPE du garçon d’héberger notre Croque-livres dès la première neige. C’est à bras ouverts qu’il a été accueilli, pour le plus grand bonheur des « petits amis ».

Ça tombait bien car Jo’Anne Mousseau, la directrice adjointe à la pédagogie du CPE Buissonnière, avait l’idée depuis fort longtemps d’adopter un Croque-livres.

Notre hôte a donc pu valider son idée et le besoin des familles utilisatrices du CPE durant ce gardiennage hivernal.

« Un accès de proximité à des livres en toute simplicité », c’est la définition d’un Croque-livres selon Jo’Anne.

« Pour certaines familles, se rendre dans une bibliothèque municipale, faire une inscription pour obtenir une carte de membre, composer avec les heures d’ouverture parfois limitées, avoir l’obligation de rapporter les livres à un moment déterminé, devoir défrayer le coût des frais de retard, etc., peuvent souvent être un obstacle à l’utilisation de cette belle ressource », constatait Jo’Anne.

Jo’Anne me précisait aussi que le Croque-livres correspond à plusieurs valeurs fondamentales de l’établissement :

  • Le développement durable : encourager le partage de livres.
  • Favoriser le libre choix de l’enfant : l’enfant peut prendre le livre de son choix, aucun coût n’est associé aux livres.
  • Exposer les enfants dès leur plus jeune âge à la littérature, à l’amour de la lecture, au développement langagier, à la création de souvenirs partagés avec un adulte qui lui lit une histoire ou avec lequel il parle des images.
  • Permettre la création de nouvelles routines parent/enfant : « en tant qu’intervenant, il nous arrive de proposer à un parent dans la création d’une routine d’endormissement de regarder un livre avec son enfant… mais en ont-ils tous à la maison ? »
  • Favoriser l’inclusion : « le croque-livres est inclusif, il convient par son offre de livres autant aux très jeunes enfants qu’aux enfants plus vieux, qu’ils aient ou non des besoins particuliers. Il est un lieu de rassemblement en fin de journée pour tous les enfants, tous âges confondus. Des livres pour la fratrie scolaire y sont également déposés, une attention appréciée à leur égard; les frères et sœurs se sentent inclus dans le service de garde de leurs frères et sœurs plus jeunes. »

Bref, ils ont tellement aimé l’expérience qu’au printemps suivant, ils ont eux-mêmes fait l’acquisition d’un Croque-livres : un petit frère Croque-livres était né!

Garçon, complètement émerveillé en découvrant le nouveau Croque-livres du CPE : « WOoooOOW! As-tu vu ça maman?! Mais c’est dont bien beau! QUI a fait ça? »

Jo’Anne Mousseau en compagnie du Croque-livres du CPE Buissonnière. Cette création a été réalisée par la talentueuse fée Émilie Richer, également éducatrice au CPE Buissonnière.

PSST! Les adultes n’ont pas été oubliés!

En bonus, le CPE a même fait l’ajout d’un panier pour adultes contenant des livres, des romans, des Atlas, des livres de recette, etc. Celui-ci est déposé directement sur le Croque-livres, à la demande des parents! Depuis, le Croque-livres est devenu un lieu de rassemblement!

« Certains parents ont même commencé à se connaître, à échanger autour du Croque-livres… « La preuve que la lecture peut très bien être une activité sociale ! » me mentionnait Jo’Anne.

Cliquez ici pour commander votre Croque-livres.

Une voleuse et ensuite une fée

Je vous avais mentionné la première année qu’une femme était venue littéralement vider notre Croque-livres. Une chance, on ne l’a plus jamais revue depuis!

La vie étant bonne, elle nous a ensuite mis une fée sur notre chemin!

Moi : « Regarde! On a quatre livres neufs dans notre Croque-livres! »

L’Amoureux : « Tu capotes, ça doit juste être des livres peu abîmés »

Moi : « Touche à ça! »

Depuis, nous recevons régulièrement des livres neufs. Notre fée des livres a été démasquée (moi pis Agatha Christie, c’est pareil) quand j’ai croisé la voiture blanche fantôme à la poste!

Moi : » Excusez-moi Madame »?

Fée des livres : « Oui? »

Moi : « Est-ce que c’est vous qui déposez des livres neufs dans notre Croque-livres ?»

Fée des livres quelque peu hésitante : « Euh oui. Moi qui essayais de les déposer incognito… je prenais soin de les cacher dans mon manteau en allant prendre ma marche et je m’assurais de ne pas être vue lorsque je les déposais…mon plan n’a clairement pas fonctionné! ».

Plus tard dans la discussion, j’apprends que notre Fée des livres est une éditrice chez les Éditions Michel Quintin.

Fée des livres : « J’ai même noté le titre des livres déposés pour être certaine de ne pas remettre le même livre deux fois ».

WOW! En plus, notre fée est bienveillante !

Catastrophe, notre Croque-livres a disparu !

C’était le 10 juillet dernier, je revenais d’aller chercher Garçon à la garderie. Moi qui travaille d’ordinaire de la maison, j’étais, cette fois-ci, allée travailler à l’extérieur pour la journée. En arrivant près de la maison, je cherchais notre petite boîte jaune du regard… rien à l’horizon. Notre Croque-livres avait disparu, incluant la vingtaine de livres qu’il contenait. Notre Croque-livres avait été VOLÉ!

Vous dire la tristesse et la colère qui sont montés en moi. Garçon a hurlé de toutes ses forces et pleuré toutes les larmes de son corps. J’ai communiqué avec la planète entière dans l’espoir de le retrouver (lire : avec la Sûreté du Québec, mes contacts sur mes réseaux sociaux, la page Facebook des voisins, la page Facebook Croque-livres… ). Sans succès.

Je me disais : « Sûrement que les gens vont se rendre compte de ce que c’est, s’excuser et venir le reporter ». Clairement, j’étais la seule à y croire. De le revoir livré à ma porte, je veux dire.

C’est le genre de choses auxquelles tu crois quand tu vis dans un monde de licornes…

Les licornes existent VRAIMENT!

Un Croque-livres coûte 200 $. Sans compter les montants reliés à la peinture (le premier nous avait coûté près de 200 $ en peinture…vous vous souvenez mon inspiration Benetton?) et il y a aussi tout le temps investi pour le construire, le peinturer et l’entretenir. On se questionnait à savoir si nous allions en acheter un nouveau… ou non. Investir autant d’argent que pour le premier… ou non. Au risque de se le faire voler une 2e fois? Bref, nous étions en réflexion.

Le Croque-livres coloré de Mélina Roy et sa famille.
Notre Croque-livres avant le vol.

Deux jours après la disparition de notre Croque-livres, un généreux donateur m’écrivait pour me dire qu’un nouveau Croque-livres allait nous être livré d’ici les prochains jours! Juste WOW! Nul besoin de vous expliquer mon état d’immense joie et de gratitude en lisant ce message!

Et ce n’est pas tout! Depuis, nous avons reçu deux boîtes de livres neufs, mon père a dévalisé la vente de livres de la Bibliothèque Alain-Grandbois de St-Augustin-de-Desmaures et ma mère a donné un budget à sa librairie préférée, Le Mot de Tasse à Québec, pour nous constituer une 4e boîte de livres à partager! (C’est chouette de voir que même à 40 ans, tes parents continuent de t’encourager dans tes petits projets, hein ;-)!).

Et notre fée des livres? Hey bien, elle accumule les « stocks » depuis la disparition de notre Croque-livres en attendant que le prochain soit prêt!

La touche finale!

Évidemment, pendant que l’Amoureux pensait aux différentes stratégies pour fixer le Croque-livres au sol, je pensais naturellement à l’aspect déco.

Cette fois, pas de découpage de peinture. Une seule couleur avec des « splash » de couleurs complémentaires que Garçon s’amuserait à faire une fois le tout terminé!

Faut quand même que ça reste chouette alors (Talam!) j’ai pensé tapisser l’intérieur de pages de livres. Pour la cause, j’ai sacrifié :

  • Un Betty & Véronica d’une valeur d’1,50$
  • « Les hortensias maudits », livre de poche que je n’ai finalement jamais lu depuis que je l’ai reçu en cadeau en 1992. La date est véridique, c’était écrit à l’intérieur avec mon nom! À ma défense, il était en papier journal à l’intérieur…non mais, qui aime lire des livres en papier journal?
  • « La princesse est la grenouille » ainsi que « Le magicien d’Oz » – petits livres qui n’ont jamais gagné en popularité dans le croque-livres depuis les 2 dernières années

Mon directeur artistique (aka l’Amoureux) m’a finalement TRÈS convaincu de sacrifier une B.D. du Petit Spirou (pas de panique, c’était un livre usagé…que j’avais en double!).

C’est donc passionnément que je me suis lancée dans le bricolage et dans le Mod Podge!

Voici le résultat! Il est depuis à la rue au service de notre petite communauté depuis le 29 septembre, pour le plus grand bonheur de tous.

P.S. À-notre-Croque-livres-probablement-déjà-consumé-en totalité-dans-un-feu-de-joie :
Juste te dire qu’on t’a aimé d’amour et que grâce à toi, la petite communauté de la montagne a eu des heures de plaisir et de lecture. Rassure-toi, Croque-livres #2 poursuivra ta mission aussi bien que toi xx

P.P.S. Je vais sûrement changer la couleur de la porte en violet…c’est beaucoup trop jaune finalement!

Et vous, fréquentez-vous les Croque-livres?

5 Commentaires

  1. Si tu as besoin de livre jeunesse, tu peux me faire signe… Je viens de remettre une quinzaine de boites de livres à une amie, mais je reçois régulièrement des livres de chez scholastic. Comme je vis à Québec, c’est pas très loin 🙂 Et ce serait pour une excellente cause!!!

  2. Jo'Anne Mousseau

    22/11/2019 at 09:01

    Quel bonheur que de lire ce texte débordant de passion pour l’amour de la lecture et de dévouement pour faire une différence dans la communauté. Un projet humain rassembleur ! Merci Mélina ! Merci petit garçon devenu un peu plus grand 🙂 ! Merci à toi Son Amoureux !!!
    Jo’Anne !x

    • Quand des gens de coeur se rencontrent… 😉 merci pour cette merveilleuse contribution! Ce croque-livres est une suite logique de tout ce que vous mettez en place pour le bien-être des familles et de la communauté!

  3. Suzanne paquette

    22/11/2019 at 10:36

    Bravo à toute l équipe du cpe en tant que ma tante a Joanne je suis très fier d être la tante d’un nièce aussi généreuse et aimante et plus et bravo à toute l équipe vous faites une très bonne équipe Bravo Zazanne loll elle va m’en reconnaitre hihi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :