Julie lit au lit

Art de lire & Alphabétisation

Julie lit en ligne 64

Pour la 64e fois, je vous propose 5 textes que j’ai lus en ligne dans les derniers jours. Bonne lecture!

« Pour l’instant, seule Baie-Comeau a aboli les frais de retard au Québec. Mais d’autres villes devraient suivre, l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) recommandant désormais de les éliminer. « Si le livre n’est pas demandé, ce n’est pas très grave si une personne le conserve deux ou trois semaines de plus. On a des collègues qui travaillent le dossier et tentent de convaincre leurs élus municipaux », dit Eve Lagacé, directrice générale de l’ABPQ. »

Bibliothèques publiques: un mouvement pour abolir les frais de retard | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN / La Presse

« Le 29 juillet marque le Jour du dépassement de la Terre, estimé chaque année par l’ONG. En 2019, cette journée est arrivée deux mois plus tôt qu’il y a 20 ans. »

L’humanité a déjà épuisé les ressources de la planète pour l’année | Avec les informations de Agence France-Presse / Radio-Canada

« Si déménager n’est déjà pas une mince affaire, imaginez en plus avoir à gérer l’expédition de près de 450 boîtes contenant 30 000 livres. C’est ce que la Librairie La Liberté a récemment entrepris, en déplaçant ses quartiers à quelques minutes de voiture de l’ancien lieu. Incursion dans les coulisses d’un déménagement d’envergure. »

LIBRAIRIE LA LIBERTÉ: L’ART DE DÉPLACER 30 000 LIVRES | Dans mon quartier et Librairie La Liberté / Voir.ca

« Derrière ces commentaires, toujours la même idée reçue : les gros sont gros parce qu’ils sont lâches, fainéants, gloutons, dépourvus de maîtrise de soi et incompétents. Une présomption profondément ancrée dans la psyché collective, même si moult études démontrent que la prise de poids n’a rien à voir avec la volonté de quelqu’un, et que nombre de personnes corpulentes sont actives et en santé. »

[…]
« Les gens aiment croire qu’ils sont minces en raison de leurs qualités morales et de leur capacité à faire de bons choix », constate l’une des pionnières du mouvement fat acceptance au Québec, l’auteure Gabrielle Lisa Collard. La rousse de 35 ans à l’humour incisif tient un blogue suivi par des milliers de personnes, Dix octobre, dans lequel elle réfléchit aux manières dont s’exprime la grossophobie. « Être gros témoigne de l’échec de ta personnalité. Le pire, c’est que tu en viens toi-même à penser que tu es un échec, et que maigrir fera de toi une meilleure personne. »

Il faut changer notre regard sur les gros | Marie-Hélène Proulx / L’actualité

« Ils ont souvent le regard fuyant et peinent à socialiser, mais ils sont aussi méticuleux et redoutables pour trouver des anomalies au milieu de données abstraites. L’agence québécoise Auticonsult, spécialisée dans le placement d’autistes Asperger, mise sur les qualités atypiques de ces personnes hors normes pour leur permettre de sortir de l’isolement. »

Une agence de placement pour autistes prend racine au Québec | TRISTAN PÉLOQUIN / La Presse
Julie Collin
Fondatrice et blogueuse en chef

Libraire, chroniqueuse culturelle et animatrice, ma vie tourne pas mal autour des livres!

Je lis de tout, et partout. Sur papier et sur ma liseuse numérique.

Je parle de mes lectures simplement, comme j'en parle avec mes amis devant un verre ou une tasse. Sentez-vous bien à l'aise de vous préparer un breuvage. 😉

N’hésitez pas à commenter et/ou à me recommander des lectures.

Page FacebookPage TwitterÀ propos

1 Commentaire

  1. Une plongée dans l’univers du Québec ! En lisant l’article sur la grossophobie, je me dis que les problèmes sont les mêmes partout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :