Je suis libraire (pour vrai) à la Librairie Morency

Je suis libraire pour vrai à la Librairie Morency.

Après avoir été libraire d’un jour 5 fois au cours des dernières années, j’ai fait le saut et je suis devenue une vraie libraire à la Librairie Morency au début décembre. Grâce à un timing extraordinaire, je débute dans mes nouvelles fonctions juste à temps pour vous conseiller dans votre magasinage de Noël. Dans cet article, je vous explique le pourquoi du comment je suis devenue une vraie libraire.

Le premier contact avec la Librairie Morency

Mon premier contact avec la Librairie Morency a eu lieu le 18 juin 2016, dans le cadre de la Journée des librairies indépendantes.

J’avais un horaire très chargé puisque je couvrais un maximum d’activités dans la région. J’ai débuté ma journée à la Librairie Morency.

Cette librairie a choisi de distribuer des livres neufs sur les bancs de la Place Fleur de Lys, le centre commercial où elle est située. Monika, la gérante, m’a invité à participer à la distribution, ce que j’ai fait 2 fois. C’était trippant!

Résumé des activités à la Librairie Morency lors de la première Journée des librairies indépendantes.

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte sur la Journée des librairies indépendantes 2016. 

Être libraire d’un jour

J’ai été libraire d’un jour 5 fois à la Librairie Morency. Je donnais des conseils aux clients, et ce, bénévolement. Je n’ai jamais su dire non aux propositions d’activités de Monika. Pire, je lui ai déjà donné des idées d’activités (et ce, même si j’étais bénévole)!

Vous vous souvenez de mon lit en pleine librairie? C’était à la Librairie Morency! J’étais tellement surprise!

Julie lit au lit, dans un lit dans une librairie.

Mon libraire-lit. Crédit photo : Alice Monnier Photographie

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte sur ma première expérience comme libraire d’un jour.

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte sur ma deuxième expérience comme libraire d’un jour. 

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte sur ma troisième expérience comme libraire d’un jour. 

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte sur ma quatrième expérience comme libraire d’un jour. 

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte sur ma cinquième expérience comme libraire d’un jour.

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte On parle de nous dans : Le Soleil (la séance photo s’est déroulée à la Librairie Morency).

➡️ Cliquez ici pour lire mon texte Partager le goût de la lecture avec une classe en cheminement particulier (c’est Monika qui m’a invité à parler avec un groupe à la librairie).

Changer de domaine professionnel

Depuis 2011, j’étais consultante sur des projets informatiques, principalement dans le domaine des assurances. Rien à voir avec la littérature. Je n’en parle pas souvent, à moins qu’on me pose la question. Je n’ai jamais eu honte de ce que je faisais, au contraire, mais c’était deux aspects de ma vie qui ont peu à voir l’un avec l’autre. En résumé, je passais mes journées (semaines? mois? années?) à régler des problèmes. J’étais toujours en mode solutions. C’est super stimulant, mais en même temps, c’était très exigeant. J’avais moins d’énergie pour me consacrer au blogue, et surtout moins de créativité pour essayer de nouvelles choses pour le blogue.

En octobre 2017, j’ai décidé de prendre une pause de 6 mois. Et en avril 2018, soit 6 mois plus tard, j’ai décidé de prolonger ma pause.

Le temps passait et je n’étais pas plus prête à retourner au travail.

Étant bien rémunérée pour travailler sur des projets informatiques et ayant peu de besoins (un petit appart, pas d’auto, pas d’enfant, pas de vice), je pouvais me permettre de prolonger ma pause. Il suffisait que je ne parte pas en voyage pour ne pas trop gruger dans mes économies (je n’ai pas reçu de chômage).

En octobre 2018, j’ai incité une personne à postuler sur un poste dans le domaine de la littérature, et elle m’a répondu que je devrais postuler dessus. Sur le coup, j’ai refusé. Ce n’était pas mon domaine professionnel.

Après quelques jours de réflexion, j’ai postulé. Mais je n’ai pas eu de nouvelles.

Monika de la Librairie Morency savait que j’avais postulé sur ce poste. Lorsque je lui ai dit que je n’avais pas eu de nouvelles et que j’en concluais que je n’aurais pas le poste, elle m’a dit qu’elle m’embaucherait comme libraire n’importe quand.

Il faut savoir que c’est un running gag que Monika me propose de devenir libraire.

Je lui ai répondu que, justement, j’aimerais devenir libraire.

Et ce fut le début de notre relation professionnelle!

Je ne sais pas si je vais travailler en informatique à nouveau. On verra!

La vraie vie de libraire

On a souvent une vision fantasmée de la vie de libraire. Un des plus grands préjugés sur la vie de libraire est qu’il est possible de lire au travail. Je confirme qu’à part lire des quatrièmes de couverture, on ne lit pas au travail.

À date, j’ai guidé des clients vers des sections en particulier, j’ai classé des livres qui viennent d’être réceptionnés, j’ai étiqueté quelques chariots remplis de livres et de jeux (il y a une grande section jeux et casse-têtes pour tous les groupes d’âge), j’ai fait payer quelques clients et j’ai épousseté les tablettes. C’est moins glamour que vous pensiez, n’est-ce pas?

Je compte sur vous pour venir me demander des conseils. Je suis généralement sur place du mardi au vendredi en soirée pour le mois de décembre.

Et mes collègues sont très gentils et compétents, donc n’hésitez pas à passer les voir si vous n’êtes pas libre en soirée!

➡️ Cliquez ici pour écouter l’entrevue avec Marie-Hélène Vaugeois, libraire à la Librairie Vaugeois, où elle parle de la vraie vie des libraires.

Ce que ça change pour vous, chers lecteurs

Être libraire me permet d’être encore plus en contact avec des livres et des nouveautés, ce qui me permet aussi de vous offrir plus de suggestions.

Je vais travailler moins d’heures et d’une façon moins exigeante mentalement que dans le temps que je travaillais sur des projets informatiques. Ça va me permettre de maintenir un bon rythme de publication.

Il est aussi possible que j’écrive de courtes critiques dans la revue Les libraires.

Autrement dit, c’est pour ma pile de livres à lire que ça change quelque chose. Une chance que je peux demander à ma chatte littéraire Mira de m’aider dans mes lectures.

Et comme je ne travaille pas les lundis, je peux continuer à faire de la radio les lundis.

Les coordonnées de la Librairie Morency

La Librairie Morency est située à la Place Fleur de Lys, près du Maxi.

➡️ 552 boul. Wilfrid-Hamel, Québec, Québec, G1M 2S6

Alors, vous venez me voir bientôt? 📚

3 réflexions sur “Je suis libraire (pour vrai) à la Librairie Morency

  1. Je viens tout juste de te lire et tout lire Julie ! WOW ! Très bon article ! Bravo ! Comme je te connaissais déjà pour t’avoir rencontré à quelques reprises la librairie( En tant que libraire d’un jour)et aussi au salon du livre de Québec,personnellement,je trouvais déjà que tu avais(La libraire en toi)Je suis une cliente de la librairie Morency depuis plusieurs années (Ce qui ne m’empêche pas d’aller fouinner ailleurs de temps en temps)mais cette librairie est mon deuxième chez moi ! Alors ma belle Julie,tu es au bon endroit au bon moment dans ta vie ! FÉLICITATIONS et au plaisir de te voir à ma prochaine visite avec Monika et les autres aussi ! 📚📚📚📖📚📚📚😍À bientôt !

    J’aime

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.