Radi, une pièce de théâtre basée sur la vie et l’oeuvre d’Antonine Maillet

Si vous pouviez vous adresser à une jeune version de vous, que lui diriez-vous? Cette discussion est au cœur de la pièce Radi, d’après la vie et l’œuvre d’Antonine Maillet. Parmi les autres sujets abordés, il y a le refus des conventions et la résilience acadienne. Une pièce parfaite pour découvrir ou redécouvrir la grande Antonine Maillet.

Cliquez légèrement plus bas pour écouter ma chronique. ⤵️



La pièce Radi, d’après la vie et l’oeuvre d’Antonine Maillet se déroule à Premier Acte jusqu’au vendredi 26 octobre à 20h, puis le samedi 27 octobre à 15h. Elle est présentée en collaboration avec le festival Québec en toutes lettres.

➡️  Cliquez ici pour en savoir plus et pour vous procurer des billets.

La pièce, d’une durée de 1h20 sans entracte, est basée sur 3 livres d’Antonine Maillet qui forment une trilogie quasi autobiographique : On a mangé la dune, Le chemin de St-Jacques et Le temps me dure. Aussi, Geneviève Tremblay, l’auteure de la pièce, s’est inspirée du livre La Sagouine, aussi d’Antonine Maillet, pour bien rendre la vie quotidienne et les différentes conditions sociales du village du Nouveau-Brunswick.

10 mai 1938 au Nouveau-Brunswick. Radi (diminutif de Radegonde) fête ses 9 ans. Elle comprend que la vieille dame avec qui elle discute régulièrement est une version d’elle-même à 80 ans. La Radi de 9 ans partage ses aspirations à la Radegonde de 80 ans et cette dernière dit à sa jeune elle de croire en ses rêves puisqu’ils peuvent se réaliser.

À quoi aspire Radi? Elle veut écrire des livres en français. En 1938, les femmes étaient soit mère d’une famille nombreuse, vieille fille (ce qui était mal vu) ou religieuse. Radi aimerait être un garçon, pour pouvoir faire de longues études. À priori, écrivain n’est pas un métier accessible aux femmes.

Pour ce qui est de la langue française, Radi grandit dans un contexte où elle parle français à la maison (comme beaucoup de gens autour d’elle), mais que les cours de français sont basés sur des manuels en anglais. On parle d’une époque avant que le Nouveau-Brunswick soit une province officiellement bilingue.

C’est dire à quel point son rêve d’écrire des livres en français semble impossible.

Radi est curieuse de son avenir. Elle demande à Radegonde si elle a eu des enfants. Et Radegonde de répondre qu’elle est en eu 2000. 2000! Les 2000 enfants qu’elle a eu sont ceux qu’elle a écrit. En français, bien sûr!

Aussi, Radi se pose plusieurs questions sur son identité. Qui est-on lorsque notre langue n’est pas reconnue et que plusieurs mots de notre langue n’existent pas parce qu’ils ne se retrouvent pas dans les dictionnaires (édités en France)? Qui est-on lorsque nos ancêtres ont vécu la Déportation des Acadiens?

« Ma tante Évangéline, elle a vécu pour de vrai la Déportation. Mais elle a pas pris le temps, comme l’autre Évangéline, d’aller sous un saule pleurer brailler son pays pardu. Non. Elle est revenue, sur la pointe des pieds, s’installer sur les terres de l’ancienne Acadie. C’est là qu’a l’a mis au monde pis élevé dix-sept z’enfants qui se sont multipliés à leur tour. Y en a eu plein comme elle qui sont revenus pour s’installer icitte alentour pis en Nova-Scotia, pis à l’Île-du-Prince-Édouard, pis aux Îles-de-la-Madeleine, pis jusqu’en Gaspésie!… Grâce à eux autres, on peut encore dire qu’on est Acadiens. Pis on va le rester tant qu’on va continuer de se souvenir d’où on vient. – père de Radi »

Les marionnettes, un choix audacieux qui fonctionne

Un spectacle de marionnettes? J’avoue que je n’étais pas convaincue dans les premières minutes. Je pars souvent avec un préjugé lorsqu’il est question de marionnettes, et ce même si j’avais déjà vécu une bonne expérience avec les marionnettes (dans Bienvenue à Kitchike).

L’utilisation de marionnettes permet de faire de nombreux personnages sans de grands changements de costumes. Par exemple, les marionnettes permettent d’incarner une fille de 9 ans ET une dame de 80 ans qui discutent. Sans marionnettes, ça demanderait des costumes et du maquillage, en plus de nécessiter plus de comédiens.

Les transitions entre les nombreuses marionnettes sont fluides. Souvent, les artistes s’aident pour effectuer les changements de marionnettes. Et pour ce qui est des formats de marionnettes, c’est très variable. Radegonde est tellement petite qu’elle peut être supportée par une corde à linge, tandis qu’une autre marionnette est en chaise berçante grandeur réelle.

  • Auteure : Geneviève Tremblay
  • Mise en scène : Geneviève Tremblay & Patrick Ouellet
  • Interprètes-marionnettistes : Isabelle Bartkowiak, Ludger Beaulieu & Bianca Richard (tous Acadiens)
  • Conception des marionnettes : Geneviève Tremblay
  • Trame sonore : Patrick Ouellet
  • Scénographie : Vano Hotton

Antonine Maillet a été impliquée dans la création de cette pièce de théâtre.

Envie de prendre un thé avec Antonine Maillet?

La récipiendaire du premier prix Goncourt remis à un écrivain hors de France (en 1979 pour Pélagie-la-Charrette) sera à la Maison de la littérature jeudi le 25 octobre à 16h pour prendre le thé. Cette activité gratuite sera animée par Diane Martin. Je serai la fille avec le manteau vert dans la salle.

➡️ Cliquez ici pour en savoir plus sur cette activité.

Ce que je dirais à la jeune Julie

Lâche pas la patate! Tes 16 ans, qui semblent si loin, arriveront un jour. Et lorsque tu auras 16 ans, tu pourras prendre une pause de l’école et voler de tes propres ailes. Tu seras bachelière en administration des affaires, et plus encore! (la Julie de 36 ans a encore du mal à le croire!).

➡️ Cliquez ici pour en savoir plus sur mon cheminement scolaire. 

Et vous, que diriez-vous à la jeune version de vous-même?

Cet article contient des liens d’affiliation. Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent. Il suffit d’utiliser un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.