Bouquins & Confidences : Émilie Rivard, auteure jeunesse

Bouquins & Confidences #8 : Émilie Rivard, auteure jeunesse.

[ + Audio 🎙 ] J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Émilie Rivard, auteure jeunesse, pendant environ une heure à l’émission Bouquins & Confidences. Dans cet article, je vous résume les grandes lignes de notre entretien et vous offre d’écouter l’émission en différé.

Cliquez sur ▶  légèrement plus bas pour écouter l’émission (en deux parties). ⤵

Le résumé du parcours littéraire d’Émilie

En date de juillet 2018, Émilie a une soixantaine de livres publiés, du livre de bain au roman pour jeune adulte.

Son premier livre, Mon frère est un vampire, a été publié en 2005.

L’amour de l’écriture remonte à très loin dans sa vie. Elle a toujours aimé créer et ça passait beaucoup par les mots.

Elle a étudié en tourisme. Elle a pensé étudier en graphisme à l’université, mais elle n’avait pas les prérequis en arts plastiques. Elle s’est inscrite au certificat en arts plastiques et elle a été refusée. Son deuxième choix de programme universitaire : le certificat en création littéraire, où elle a été acceptée.

Émilie ne pensait pas pouvoir vivre de l’écriture romanesque. C’est au fil du temps, en rencontrant des gens dans le cadre du certificat en création littéraire, qu’elle comprend qu’il est possible d’en vivre.

Mon frère est un vampire a été écrit dans un cours de création littéraire. Comme il avait le bon format, elle a soumis le texte à quelques maisons d’édition. Ce sont les Éditions Boomerang qui ont fait une place à son manuscrit.

C’est lors du processus d’édition de Mon frère est un vampire qu’Émilie fait la connaissance de l’illustratrice Mika, qui est depuis ce jour sa plus grande collaboratrice. À cette période, Mika était graphiste chez Boomerang et avait pour tâche de mettre en forme le livre d’Émilie. En lisant l’histoire, elle a eu envie de l’illustrer. C’était une première expérience d’illustration pour Mika. Et on connait la suite!

Curieuse, j’ai demandé à Émilie comment fonctionnent les droits d’auteur dans le domaine du livre jeunesse. La réponse : l’auteur et l’illustrateur se séparent le 10% du prix de vente généralement alloué à l’auteur.

1re avenue, un roman au cœur de Limoilou

1re avenue, son premier roman pour un public de 16 ans et plus, a remporté le Prix des libraires du Québec 2018 dans la catégorie 12-17 ans. C’est une belle reconnaissance pour ce roman qui fait l’unanimité chez les gens qui l’ont lu.

Laura, le personnage principal, déménage à Limoilou et déniche un emploi de livreuse de pudding.

« Ma grande déception est que deux ans plus tard, il n’y a pas de restaurant de pudding dans Limoilou. »
Émilie Rivard, lors de l’entrevue à Bouquins & Confidences

Il est possible de déguster le pudding Laura au restaurant Chez Madame Charlotte situé sur la 1re avenue (mais la livraison n’est pas disponible).

Même si l’histoire se déroule principalement à Limoilou, il n’est pas nécessaire de connaître le quartier pour apprécier l’histoire.

Cliquez ici pour lire mon texte sur le roman 1re avenue.

À surveiller cet automne dans une librairie près de chez vous

  • Une destination extra spatiale (série Extra, tome 4, éditions Andara)
  • Aube (série Appelez-moi Rêve, tome 1, éditions Andara)
  • Notre-Dame-des-Anges (Espoir en canne)
  • Tache de mayo et graffitis (collection Zèbre, chez Bayard)
  • Drôles de moineaux (MiniBig, chez Andara)

La culture à l’école

Le programme La culture à l’école du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur permet de financer des ateliers scolaires avec des auteurs (et avec d’autres types d’artistes) jusqu’à concurrence de 75%.

Émilie participe à des ateliers dans les écoles depuis environ 10 ans. Elle fait des ateliers pour tous les groupes d’âges, de la maternelle à la 5e année du secondaire. Pendant une année scolaire, elle visite environ 100 classes.

Les ateliers qu’elle offre varient selon les besoins de l’enseignant et du groupe d’âge. Si elle remarque qu’un sujet allume particulièrement les élèves, elle en profite pour élaborer davantage.

Les ateliers durent généralement de 45 à 60 minutes, mais il arrive parfois que ça dure 2 heures, selon les besoins.

Cliquez ici pour consulter la fiche d’Émilie Rivard.

La musique qu’Émilie écoute lorsqu’elle travaille

Émilie n’écoute pas de musique en travaillant, sauf lors de la rédaction du roman 1re avenue. Ce roman contient un trame sonore de 26 chansons (une par chapitre).

Pendant l’émission, on a écouté deux extraits de chanson et Émilie a lu un extrait lié à chacune de ces chansons.

« Je n’ai pas laissé de sushis à Louis-David. Qu’il mange de la m… quiche. Il en reste un peu dans le frigo. Du vin également, mais pas pour longtemps.
La porte du condo s’ouvre derrière moi. Mon chum entre, accompagné de la musique du voisin trentenaire qui est toujours coincé dans les années 90. D’habitude, ça me tombe sur les nerfs, mais ce soir, je sens pas mal comme un esprit adolescent moi aussi. Une fois la cloison refermée, l’isolation fait son œuvre, mais l’intro de la chanson de Nirvana continue en boucle dans ma tête.
– Pis, contente d’avoir fini ta session, ma belle?
J’émets un grognement aviné.
– Tu as bu?
– Un peu.
– Pour fêter?
– Fêter quoi?
– Ben, la fin de ton… DEC! »

« Dernière livraison de ma journée de travail : deux cégépiens qui, sous l’effet d’un excès de pot, mélangent les nachos, la crème glacée aux Rolos, les frites McCain et le pudding en bol au caramel. Après seulement quatre minutes trente secondes passées dans leur erre de vie, ma conscience est grandement altérée. Il faut dire que je ne suis pas une consommatrice aguerrie de substances illicites outre le pudding au thé vert. Je devrais peut-être m’y mettre, maintenant que je suis une dangereuse tatouée!
Je sors de l’immeuble donnant juste devant le cégep en laissant mon iPod une fois de plus décider de la suite. Il choisit une chanson tirée de cet album d’Ella Fitzgerald et Louis Armstrong que ma mère adorait et que j’ai mis du temps à apprécier. Dream a Little Dream of Me incite ma foulée à se faire plus longue et dansante. »

Les suggestions de lecture d’Émilie Rivard

Chaque semaine, je demande aux invités de partager quelques suggestions de lecture. Voici celles d’Émilie :

 Cliquez ici pour contacter Émilie Rivard.

L’invitée de la prochaine émission est Erika Soucy, auteure.

Cet article contient des liens d’affiliation. Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent. Il suffit d’utiliser un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.