Julie lit en ligne | Semaine 27

Julie lit en ligne #27 : 5 textes lus en ligne.

Pour la 27e fois (nous voilà déjà rendus à plus de la moitié de l’année!), je vous propose 5 textes que j’ai lus en ligne dans les derniers jours. Bonne lecture!

Les 5 textes lus en ligne dans les derniers jours

Oui, j’ai adopté la liseuse et oui, je l’adore ! | Iris / Apprendre à rêver :

« Vous l’avez compris, cela fait un mois que j’ai adopté ma liseuse et si j’étais réticente à l’idée de me passer du papier, et si j’avais peur de perdre en qualité et en plaisir, je dois vous l’avouer, entre ma liseuse et moi ça a été un véritable coup de foudre, et oui je le dis, je ne pourrais plus m’en passer.»

Cliquez ici pour lire Oui, j’ai adopté la liseuse et oui, je l’adore !

Stratégie pour un désencombrement numérique (1/3) | Maman Minimaliste :

« Le désencombrement numérique peut être qualifié d’ingrat, car il n’est pas visible de l’extérieur. Difficile de voir la différence pour quelqu’un qui nous rend visite. Il n’est pas aussi flagrant que ces désencombrements où nous ramenons des sacs en recyclerie. Mais je vous assure qu’il apporte autant de bien-être et d’allègement que ceux-ci. »

Cliquez ici pour lire Stratégie pour un désencombrement numérique (1/3).

Correspondance entre Safia Nolin et Marc Séguin : la démesure des ambitions | Safia Nolin & Marc Séguin / Urbania :

« Un jour les gens comprendront que ce sont, justement, les conséquences qu’on invente à nos sentiments qui nous freinent. »

Cliquez ici pour lire Correspondance entre Safia Nolin et Marc Séguin : la démesure des ambitions.

Ne touche pas mon chien, les 5 raisons | Camille  / On va se promener? :

« J’habite à Montréal. Il y a plein de monde au pied carré, et il m’arrive toutes sortes d’histoires et de mésaventures concernant le touchage de chiens. Je parle ici des raisons lorsque je suis à l’extérieur de mon domicile genre dans la rue, dans le parc, sur le trottoir. »

Cliquez ici pour lire Ne touche pas mon chien, les 5 raisons.

Trois descendantes d’esclaves au show de SLAV | Vanessa Destiné / TABLOÏD :

« Il y avait deux interprètes noires dans le spectacle. Et puis il y avait d’autres choses aussi. Oui, l’histoire des Noirs, mais aussi celle des Irlandais. Un saut en milieu carcéral, une visite dans les sweat-shop. Des villes canadiennes, des villes américaines. Des personnages historiques, un soupçon de féminisme. C’est tout? C’est tout. »

Cliquez ici pour lire Trois descendantes d’esclaves au show de SLAV.

➡ Cliquez ici pour consulter toutes les éditions de Julie lit en ligne. ⬅

Vous avez des commentaires, des suggestions d’articles à partager? Communiquez avec moi!

Fondé en 2015, Julie lit au lit n’est pas un blogue de lecture comme les autres! Sa valeur ajoutée est l’argent qui est redonné à des organismes œuvrant en alphabétisation, afin que plus de gens aient accès à cette merveilleuse passion qu’est la lecture.

Cet article contient des liens d’affiliation. Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent. Il suffit d’utiliser un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.