Les pierres bleues | Chantal Bissonnette

Couverture du roman Les pierres bleues de Chantal Bissonnette, publié chez Les Éditions Goélette.

J’ai rencontré Chantal Bissonnette lors d’un Salon du livre. Comme à chaque fois que je couvre un Salon, je demande aux abonnés de mon blogue et de mes réseaux sociaux s’ils ont des suggestions et des demandes spéciales. Chantal m’avait invitée à venir la rencontrer au kiosque de Goélette. Maintenant que je l’avais rencontré, c’était évident que je voulais découvrir son roman. J’ai mis du temps à prioriser Les pierres bleues, mais j’y suis arrivée. Et j’ai aimé ça!

Jenny, avocate pour le Tribunal de la jeunesse à Montréal, reçoit un colis qui la ramène dans le passé. Il y a 20 ans, Morris, un ami d’enfance, lui avait donné une des deux pierres bleues qu’il avait trouvées et lui a fait promettre de venir le rejoindre si elle recevait l’autre pierre bleue. Elle avait promis. La pierre bleue est accompagnée d’une adresse en Écosse. Elle n’a pas eu de nouvelles de cet ami d’enfance depuis 20 ans, ou presque.

« 2, Castle Road, Fintry, Scotland
J’ai besoin de toi. »

Oui, c’est une promesse faite par deux enfants de 9 ans, mais elle s’est toujours demandé ce qu’il était devenu lorsqu’elle l’a perdu de vue peu après la promesse des pierres bleues.

Et en même temps, c’est intrigant cette demande 20 ans plus tard.

Elle a confié cette histoire à une seule personne : Sylvie, sa meilleure amie. Elle lui en avait parlé il y a quelques années et c’est LA personne à qui elle peut en parler maintenant qu’elle est face à cette situation.

Sylvie lui suggère fortement de prendre des vacances en Écosse et de satisfaire sa curiosité.

« Écoute, Jenny, tu te plains souvent que ta vie est plate, qu’il ne se passe rien. Qu’est-ce que t’as à perdre? T’as plein de congés accumulés, pas de chum et de l’argent que tu ne dépenses à peu près pas. Pourquoi tu prends pas du temps pour toi? Vas-y, en Écosse! Va à l’adresse sur le papier. Si c’est un canular, bien… transforme ça en vacances et visite le pays. Lorsque je vivais en Irlande avec mes parents, on a passé une semaine en Écosse. Je te dis, ce pays est féerique : les châteaux, les petits villages, les gens, les moutons… Comme dans nos rêves de petites filles. J’ai toujours voulu y retourner. Vas-y. Dans une semaine, si tu t’ennuies et qu’il s’est rien passé, j’irai te retrouver. On fera un voyage de filles! Qu’est-ce que t’en dis? T’as rien à perdre. »

Quelques heures plus tard, elle est chez elle et n’arrive pas à se concentrer sur autre chose que la pierre bleue et le petit mot qui l’accompagne.

« J’ouvris l’enveloppe afin d’examiner la fameuse pierre et le petit mot : « J’ai besoin de toi. » Cette phrase résonnait en moi. Sans comprendre pourquoi, je sentais l’importance de cet appel. C’était fou! Je ne faisais jamais rien d’irréfléchi. Je n’étais pas comme mes parents, j’avais besoin de planifier et d’organiser les événements. J’avais des causes à plaider, des enfants qui attendaient un placement. Je ne pouvais pas partir comme ça, sur un coup de tête… »

Elle décide de ne pas être raisonnable et d’aller en Écosse. De toute façon, elle est tellement curieuse qu’elle ne peut s’empêcher de revoir Morris. Et elle rêve de l’Écosse depuis qu’elle a lu la série Outlander de Diana Gabaldon.

Mais dans quoi s’embarque-t-elle avec cette promesse?

Les retrouvailles n’ont rien à avoir avec les retrouvailles qu’elle imaginait. On comprend rapidement qu’il a vraiment besoin d’elle, mais il a changé. Il est contrôlant et elle n’apprécie pas. À cause de la promesse, ils devront s’apprivoiser et ça ne sera pas simple.

En plus d’être une histoire agréable à lire, on découvre l’Écosse et on apprend des mots en gaélique écossais en lisant Les pierres bleues.

Aussi, les scènes de sexe (ben oui, il y a du sexe!) sont bien écrites. C’est facile d’être maladroit dans l’écriture de scène de sexe. Il y a même un prix pour ça : le Bad Sex in Fiction Award.

Ça y est, je veux visiter l’Écosse!

Vous avez aimé Les pierres bleues? Retrouvez les personnages dans Et si on s’aimait?. Ce roman est à la fois la suite de Les pierres bleues et le point de vue du personnage de Sylvie, la meilleure amie de Jenny. Très agréable à lire, lui aussi!

La naissance d’une écrivaine

Chantal partage le processus qui l’a mené à écrire ce roman dans l’avant-propos. Grande lectrice, elle n’avait jamais pensé à écrire sérieusement, jusqu’à ce qu’un cancer du sein suivi d’une convalescence de 6 mois lui donne le coup de pied nécessaire pour réaliser son rêve.

« À cette époque, j’étais convaincue qu’écrire un livre était un rêve inatteignable. Selon moi, je n’avais pas assez de scolarité. Surtout pas d’études en littérature. Me sous-estimer était un sport, et la peur du ridicule me retenait. Mais là, je combattais un ennemi invisible. J’allais peut-être mourir et je n’avais plus rien à perdre. De plus, j’étais en congé pour six mois, alors… »

Pour soutenir toutes les femmes qui se battent contre le cancer du sein, un montant de 1$ sera remis à la Fondation du cancer du sein du Québec pour chaque exemplaire vendu.

* Les livres de Chantal Bissonnette m’ont été offerts par Les Éditions Goélette. Ce texte a été écrit de façon authentique et indépendante, comme d’habitude! Cliquez ici pour consulter ma politique éditoriale.

Et vous, qu’auriez-vous fait à la place de Jenny? Osez-vous sortir de votre routine?

Les pierres bleues
Chantal Bissonnette
Les Éditions Goélette
ISBN-13 : 978-2-89690-815-8

Cet article contient des liens d’affiliation. Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent. Il suffit d’utiliser un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.