Les 5 Grands Rêves de Vie, la suite | John P. Strelecky

Couverture du livre Les 5 Grands Rêves de Vie, la suite de John P. Strelecky.

Si vous aviez du mal à appliquer les principes du 1er tome à votre organisation, ce 2e tome vous donnera des clés. Beaucoup plus concret pour le monde des affaires, ce livre est basé sur une histoire vraie, au sens où ce qui concerne Jacques Guénette et DLGL est véridique. Cependant, l’histoire de Joe et de leur rencontre est pure fiction. Bien que le livre précédent soit très intéressant et que je le recommande, sa lecture n’est pas nécessaire pour apprécier le tome 2.

On retrouve Joe quelques mois après la mort de son mentor et ami, Thomas Derale. Il est encore en deuil. Derale Enterprises, l’entreprise fondée et présidée par Thomas Derale, aimerait que Joe prenne la relève. La veuve de Thomas Derale le met en contact avec Jacques Guénette pour lui redonner le goût d’entreprendre de grandes choses. Les deux hommes vont longuement échanger sur leur vision du leadership et de la vie en général.

Les 5 Grands Rêves de Vie

Le concept des 5 Grands Rêves de Vie consiste à déterminer les 5 choses qu’on veut vivre, faire ou voir dans notre vie. Nos 5 grandes priorités. Plutôt que de se laisser guider par les événements et l’opinion des autres, on prend le contrôle de notre vie. On peut faire des choix pour vivre en cohérence avec ce que nous sommes et ce que nous souhaitons. En vivant en fonction de nos Rêves de Vie, on se réalise pleinement et la vie fait du sens. Un des Grands Rêves de Vie de Jacques Guénette était d’écrire un livre.

Le phénomène DLGL

DLGL est une PME québécoise de 87 employés fondée en 1980. L’ancienneté moyenne est de 16 ans. L’entreprise a créé et assure le suivi de leur progiciel de gestion des ressources humaines, le VIP, pour de grandes entreprises canadiennes. L’entreprise de Blainville joue dans la cour des grands.

Le VIP est un progiciel flexible qui s’adapte aux particularités des clients. Au besoin, l’équipe de DLGL développe des composantes compatibles. Tous les clients peuvent bénéficier des développements. Chacun des clients en a donc pour plus que son argent!

Des pratiques innovantes

Pour Jacques Guénette, tout est lié. Un employé heureux est un employé motivé et performant. L’entreprise est loyale envers les employés et les employés sont loyaux face à l’entreprise. Ils sont conscients de l’importance de leur travail. Leurs relations sont basées sur le respect et la confiance.

Puisqu’ils sont en poste depuis longtemps et qu’ils sont performants, les employés de DLGL sont des partenaires du succès des clients. Des clients satisfaits sont des clients à long terme et ils contribuent à la rentabilité de DLGL. Plus DLGL est rentable, plus ils peuvent rendre leurs employés heureux.

Je vous présente plus concrètement en 5 points comment DLGL a créé un environnement où tous veulent contribuer.

  • Des horaires totalement flexibles. Les employés organisent eux-mêmes leur horaire de travail parce qu’ils sont les mieux placés pour savoir ce qui leur convient. De plus, ils prennent des vacances lorsqu’ils en ont besoin. Même chose pour les congés de maladie. Chez DLGL, on pense que les employés sont moins productifs lorsqu’ils sont préoccupés par la conciliation entre leurs sphères de vie. Les employés travaillent 35 à 37 heures par semaine. Ils indiquent sur leur feuille de temps à quoi ils ont consacré leur temps, dans le but de bien évaluer le travail nécessaire pour chacun des clients. Les employés n’abusent pas de leur liberté puisque chacun sait ce qu’il a à faire et a envie de contribuer.
  • 20% en recherche et développement. Pour une semaine de 35 heures, les tâches quotidiennes en représentent 28. Les 7 autres heures permettent de développer des outils pour améliorer la productivité et permettent aux ressources les plus expérimentées de travailler sur des projets avec des ressources moins expérimentées. Cette répartition des heures de travail permet une réorganisation des ressources humaines lors des vacances ou des absences et évite les surcharges de travail et les épuisements. Aussi, ça leur permet de rester concurrentiel puisqu’il est plus facile d’être créatif lorsqu’on a le temps de l’être.
  • Un milieu de travail agréable. Conscient que les employés passent beaucoup de leurs heures actives au boulot, DLGL a conçu l’immeuble pour que le bien-être au travail soit maximisé. De grandes fenêtres permettent à la lumière naturelle d’ajouter une touche chaleureuse à l’éclairage. Les activités sportives et sociales sont valorisées. Tous ont accès à la cour intérieure, des sentiers pour marcher, des installations sportives, des terrains de pratique de golf, des vélos de montagne, un bistro privé et plus encore! De plus, les employés ont chaque jour des collations santés gratuites.
  • Les clients viennent au bureau de DLGL. Alors que la norme en développement logiciel est d’aller chez les clients, chez DLGL, les clients sont les bienvenus. Des salles de conférences et des bureaux sont disponibles pour faciliter le travail d’équipe. Les clients ont accès à toutes les facilités et les employés de DLGL s’assurent de maintenir leurs conditions de travail. Ils peuvent créer des liens dans des conditions optimales. Tous sont gagnants!
  • Un employé est aussi important qu’un client. On entend souvent que le client a toujours raison. Pour DLGL, clients et employés ont droit au respect. Ils ne doutent pas de la compétence de leurs employés et ils tiennent à la qualité de vie de tous. Si un client manque de respect à un employé ou s’il considère que l’employé n’en fait pas assez, l’équipe de gestion en discute et agit. Il arrive que la problématique provienne du représentant du client et ils doivent déterminer s’ils veulent poursuivre la relation d’affaires. Ils choisissent leurs clients. Ils pensent à long terme. Il faut croire que ça fonctionne puisque la durée moyenne de leurs relations d’affaires est de 13 ans.

Ce livre de 330 pages aborde d’autres aspects sur lesquels je n’ai pas élaboré. Je me suis basée sur mon expérience. Vous allez forcément porter attention sur d’autres éléments. De plus, vous y trouverez plusieurs des réactions et objections auxquelles DLGL fait face et les réponses correspondantes.

Je trouve très inspirant de savoir qu’il est possible d’implanter une culture d’entreprise aussi innovante et d’être concurrentiel. Ce livre se lit très facilement. C’est plus digeste que plusieurs livres de management que j’ai lus!

J’ai profité de cette lecture pour faire le point sur mes 5 Grands Rêves de Vie et ma Raison d’Être. Globalement, je suis bien enlignée même si mes 5 Grands Rêves ne sont pas tous actualisés.

Votre travail est-il enligné sur vos Grands Rêves de Vie? Que pensez-vous de ces aspects de la culture organisationnelle de DLGL? Connaissez-vous d’autres entreprises qui font les choses différemment? Est-il possible d’implanter ce type de pratiques dans votre organisation?

En complément, je vous suggère un article publié dans Les Affaires en 2012.

Les 5 Grands Rêves de Vie, la suite
John P. Strelecky
Éditions Dauphin Blanc
ISBN-13 : 9-782894-366783

En passant par ce lien sécurisé de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent, tant que vous utilisez un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Suivez-moi sur les réseaux sociaux : social-006-round_facebook social-003-round_twitter social-038-round_instagram social-033-round_pinterest social-011-round_linkedin

Ce texte a été mis à jour le 22 mai 2016.

9 réflexions sur “Les 5 Grands Rêves de Vie, la suite | John P. Strelecky

  1. Ping : Plus de 50 livres pour atteindre vos objectifs | Julie lit au lit

  2. Bonjour Julie, c’est marrant car j’ai écrit cette semaine un article sur le meme auteur sur mon blog et où je te cite
    Ton nouvel article m’inspire aussi car je suis en pleine réflexion de reconversion suite à un burn-out. Et je rêve d’une entreprise plus humaine. Je rentre en métropole, et je vais me rapprocher du milieu de l’économie sociale et solidaire qui défend ce type de valeurs plus éthiques, est ce que tu connais ?
    Merci pour la découverte :)

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Résolutions 2016 | Bilan février | Julie lit au lit

  4. Ping : Inspirations du vendredi | 2016 | Julie lit au lit

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s