Pour la 66e fois, je vous propose 5 textes que j’ai lus en ligne dans les derniers jours. Bonne lecture!

« Pour revenir à plus de philosophie, peut-on parler de « lecture » dans le cas de l’écoute ? Le livre imprimé et le livre audio sont certes cousins, mais alors quoi ? « Au départ, c’est tout de même l’oralité que l’on trouve : les mots se sont fixés par la suite pour transmettre et diffuser. L’écoute d’un livre que l’on vous lit à voix haute et la lecture silencieuse que l’on se fait à soi-même, sont au niveau du cerveau une même chose, qui mobilise des sens différents. » Une médaille, deux facettes. »

Audiolivre : “Il y a une intimité réelle à murmurer un livre à l’oreille de l’auditeur” | Nicolas Gary | Actualitté

« Sa classe est vide en cette fin de jeudi après-midi, mais notre hôte parle des participants de l’Atelier — qui offre aux personnes adultes analphabètes et peu scolarisées l’occasion d’apprendre à lire, à écrire, à compter et à communiquer — comme s’ils étaient encore là, comme s’ils ne la quittaient vraiment jamais. »

L’écrivain au travail : la poète qui enseigne à lire et à écrire | Dominic Tardif | Le devoir Brasser le varech | Noémie Pomerleau-Cloutier | La Peuplade

« Mais attention : cette reprise en charge de la violence par l’écriture n’a rien de thérapeutique. L’autrice de Chienne refuse ce mot. « Le mot “thérapeutique”, on dit ça aux femmes, on ne dit pas ça aux hommes. Ma thérapie, je l’ai faite avec ma psy. Chienne est un livre, ce n’est pas une thérapie. »

chienne : lA LITTÉRATURE COMME VENGEANCE | Nathalie Collard | La presse Chienne | Marie-Pier lafontaine | Héliotrope

« Deux pour le prix d’un. L’Académie suédoise a décerné le prix Nobel de Littérature 2019 à l’Autrichien Peter Handke et le prix 2018 à la Polonaise Olga Tokarczuk. L’année dernière, aucun lauréat n’avait pu être désigné car le quorum de membres siégeant prévu dans les statuts de l’institution n’avait pas été atteint, l’Académie ayant été secouée par un scandale lié à une agression sexuelle. »

Le prix Nobel de littérature 2019 est attribué à l’Autrichien Peter Handke, celui de 2018 revient à la Polonaise Olga Tokarczuk | france télévisions

« C’est la librairie Coiffard qui a mis en place ces cabines téléphoniques importées d’Angleterre, qu’elle a restaurées et peintes en noire pour fêter son centenaire. Elle a sélectionné une cinquantaine d’écrivains. On trouve aussi bien George Orwell, Marguerite Yourcenar que Sylvain Tesson ou Patrick Modiano. Les textes ont été retenus car tous avaient un rapport plus ou moins lointain avec la librairie. »

Des cabines téléphoniques pour écouter des œuvres littéraires | Emmanuel Moreau | France inter

Grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent. Il suffit d’utiliser un de mes liens sécurisés. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Julie Collin
Fondatrice et blogueuse en chef

Libraire, chroniqueuse culturelle et animatrice, ma vie tourne pas mal autour des livres!

Je lis de tout, et partout. Sur papier et sur ma liseuse numérique.

Je parle de mes lectures simplement, comme j'en parle avec mes amis devant un verre ou une tasse. Sentez-vous bien à l'aise de vous préparer un breuvage. 😉

N’hésitez pas à commenter et/ou à me recommander des lectures.

Page FacebookPage TwitterÀ propos