La Vie au pas de course | Julie Grenier

La couverture du livre La Vie au pas de course de Julie Grenier.

Il s’agit d’un livre que j’avais réservé à la bibliothèque il y a plusieurs mois, probablement au printemps. Cet été ou au début de l’automne (je ne suis pas très bonne avec les notions de temps), j’ai eu vent que Julie Grenier avait un cancer du sein. Je ne connaissais pas Julie, mais son histoire me touchait particulièrement. J’avais peur que son roman parle de son cancer. Disons simplement que je suis sensible sur ce sujet. Mes craintes n’étaient pas fondées puisqu’il s’agit d’un roman positif, même s’il comporte des épreuves, dont le cancer de la mère de l’héroïne.

Gabrielle et ses 3 meilleures amies semblent avoir beaucoup pour être heureuses, mais Gabrielle aimerait se dépasser, avoir plus, devenir une meilleure personne. Elle propose donc à ses amies de relever chacune un défi qui les fera évoluer, selon leur propre réalité. Elles auront un an pour réaliser leur défi, à travers leurs horaires chargés.

La quête de Gabrielle consiste à courir un demi-marathon au bout d’un an, alors qu’elle n’est pas une coureuse. Une coureuse qui passait dans sa rue qui lui a donné l’idée, parce qu’elle s’est souvenue d’un marathon auquel elle avait assisté. L’événement l’avait beaucoup touché et c’était un défi considérable pour elle. On suit sa progression et ses difficultés à mettre la course à son horaire. La coureuse en moi a  trouvé que sa progression ne semblait pas très progressive et j’avais l’impression qu’elle finirait par se blesser. Ce qui devait arriver arriva.

Au fil de l’année, sa quête va évoluer vers quelque chose de plus gros (non, ce n’est pas un marathon ou un ultra). Elle choisi de faire quelque chose de positif avec une de ses épreuves. Elle va comprendre des choses sur la vie grâce à son entourage, dont le fait qu’on ne connait jamais profondément les gens qui font partie de notre vie. Chacun a son jardin secret, plus ou moins grand. Aussi, elle réalise que la vie ne dure pas assez longtemps. Qu’il faut en profiter. Gabrielle est nuancée ; on la sent forte dans son milieu de travail, fragile face au cancer de sa mère, déterminée face à son demi-marathon, confuse face à un homme…

Comme vous pouvez le lire dans le Magazine 1608, Julie Grenier s’est réalisée pendant sa courte vie.

 

Envie de vous acheter un livre tout en appuyant l’alphabétisation et plus de 100 librairies indépendantes?

En passant par ce lien sécurisé de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, 4% de votre achat (la totalité de mes redevances) sont remis à un organisme œuvrant en alphabétisation. Tous les achats comptent, tant que vous utilisez un de mes liens sécurisés.

Vous souhaitez consulter ce livre sans l’acheter?

Je me le suis procuré à la Bibliothèque de Québec. Vérifiez auprès de votre bibliothèque.

4 réflexions sur “La Vie au pas de course | Julie Grenier

  1. Ping : Plus de 50 livres pour atteindre vos objectifs | Julie lit au lit

  2. Ping : Salon international du livre de Québec 2016 : Mon bilan | Julie lit au lit

  3. Ping : 50 livres québécois dont j’ai parlé sur le blogue | Julie lit au lit

  4. Ping : Top 10 : Les articles les plus consultés en 2015 | Julie lit au lit

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s